Saint-Louis : Plaidoyer pour le livre papier
APS
SENEGAL-CULTURE

Saint-Louis : Plaidoyer pour le livre papier

Saint-Louis, 23 avr (APS) - Le livre papier a encore toute sa place dans notre société malgré les problèmes d’édition et l’avènement du numérique, a déclaré vendredi, le président du Cercle des écrivains et poètes de Saint-Louis (CEPS), Alioune Badara Coulibaly.
 
"Malgré les problèmes liés à l’édition et à la promotion du livre, cet outil de transmission du savoir, garde ses chances de rayonner, pour l’éternité, dans le cœur et l’esprit de tous", a-t-il notamment dit. 
 
M. Coulibaly s’exprimait à l’occasion de la célébration de la Journée du livre et du droit d’auteur au lycée d’excellence Aimé Césaire, organisée par le centre culturel régional et le CEPS.
 
Le CEPS a décidé à cette occasion de rendre hommage à l’ancien Directeur général de l’UNESCO Amadou Makhtar Mbow.
 
"La version numérique ne peut pas remplacer la version papier du livre. Nous reconnaissons la nécessité du numérique dans les activités humaines, cependant, le livre dans sa version papier, tient à l’homme comme son souffle vital", a-t-il martelé.
 
Pour lui, "parler du livre, c’est naturellement parler de la lecture et nous devons lire et inciter les apprenants, nos cibles principales à lire et faire un bon choix de lecture".
 
Ce qui explique, a-t-il dit, le don de livres récemment fait par le CEPS au lycée d’excellence grâce à l’appui de ses partenariats.
 
"En en ces temps où l’explosion du numérique et du virtuel annonce des possibilités de créations nouvelles, il est plus que jamais important de reconnaître aux auteurs l’importance de leur travail", a-t-il plaidé.
 
"Nous aimons sympathiser avec le livre, lui porter toute notre affection, en le prenant tendrement pour l’ouvrir, le lire et le ranger soigneusement, après nous être nourris de son contenu", a ajouté le président du CEPS.
 
AMD/ASB/OID