Dak’Art 2018 : des photographes exposent leurs oeuvres à Saint-Louis
APS
SENEGAL-CULTURE-EXPOSITION

Dak’Art 2018 : des photographes exposent leurs oeuvres à Saint-Louis

Saint-Louis, 8 mai (APS) - Le centre culturel "Le Château" de Saint-Louis accueille une série d’expositions photographiques d’une demi-douzaine de professionnels dans le cadre de l’édition 2018 de la Biennale de l’art africain contemporain (Dak’Art), a constaté l’APS.
 
 

On voit accrocher dans la salle d’exposition du centre culturel, des oeuvres sur "Les Yaye Fall" en séance de Zikr du photographe Assane Sow du quotidien nationale Le Soleil, mais aussi "L’univers des talibés" de Ndèye Astou Bèye dite "Bey-A".

Assane Sow fait remarquer que le "Zikr" est une pratique des "Baye Fall" qui remonte depuis l’époque du compagnonnage entre le fondateur du mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba et de son disciple, Cheikh Ibra Fall, guide spirituel des "Baye Fall".

Les visiteurs peuvent également y découvrir les productions du photographe Haïdar Chams intitulées "Binde" (silhouette) où l’accent est mis sur la ligne essentielle de visage. C’est, selon l’auteur est "une façon de ne pas distraire le spectateur par l’expression d’une émotion particulière". 
 
Lamine Diémé a travaillé sur les plages et son confrère Abdoulaye Touré, natif de Gueth Ndar essaie de mettre en exergue les menaces de destruction de ce quartier de pêcheurs, à travers l’avancée de la mer et l’érosion côtière tout au long de la Langue de Barbarie.
 
Le photographe Moctar Bâ tente, dans ses œuvres exposées, de rendre plus accessible la photographie historique. Il partage aussi la joie de vivre au présent, son travail sur l’écologie et les découvertes des fonds marins des Îles de la Guinée Bissau. 
 
Ndèye Fatou Thiam a elle mis sur pellicule les eaux de pluies stagnantes dans certaines rues de Pikine, des ordures déversées dans des maisons abandonnées, etc.
 
BD/PON