La subvention de l’Etat a permis à la Sodav de s’en sortir (PCA Ngoné Ndour)
APS
SENEGAL-MUSIQUE-PANDEMIE-IMPACT

La subvention de l’Etat a permis à la Sodav de s’en sortir (PCA Ngoné Ndour)

Dakar, 24 juin (APS) – La Société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (Sodav) a pu s’en sortir grâce à la subvention de 375 millions de francs CFA que lui a octroyée l’Etat du Sénégal pour l’année 2020, a déclaré, jeudi, la présidente de son conseil d’administration, Ngoné Ndour.
 
Cette subvention d’exploitation de l’Etat de 375 millions de francs Cfa et ‘’le travail colossal’’ qu’elle a abattu ont permis à la Sodav de se tirer d’affaire, a-t-elle expliqué lors de l’assemblée générale de présentation du rapport annuel de ladite société, au théâtre national Daniel Sorano
 
 Elle indique qu’il a été procédé à ‘’un report de trésorerie de presque trois cent millions de CFA’’ de manière à ‘’diminuer les charges de fonctionnement’’. C’est grâce à cela qu’on s’en est sorti’’, a-t-elle insisté.
 
Elle considère ce bilan financier annuel comme ‘’un cas d’école’’ vu les difficultés traversées par la boîte dans le contexte actuel marqué par la pandémie de Covid-19.
 
‘’Nos partenaires internationaux veulent savoir comment la Sodav a fait pour s’en sortir et cela pour eux doit servir de modèle aux autres sociétés de gestion collective’’, dit-elle.
 
Le secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication Habib Léon Ndiaye, venu présider l’AG, a salué ‘’la mobilisation importante’’ des acteurs, au-delà même de Dakar, ce qui traduit, souligne-t-il, ‘’l’importance accordé à cet instrument de prise en charge de leurs préoccupations’’.
 
Il a rappelé les nombreux chantiers mis en œuvre, notamment la commission permanente de contrôle, le travail d’évaluation qui est à pied d’œuvre, la copie privée et la rémunération équitable ainsi que la révision de la loi sur la publicité dont les acteurs seront bientôt conviés pour donner leurs avis.
 
Le rapport annuel de la Sodav, présenté devant les sociétaires venus nombreux, montre une régression de 58,46% des perceptions en 2020.
 
 ‘’Nous avons collecté 369.492.067millions de francs CFA au titre de l’année 2020, soit une baisse au regard des collectes de 2019 qui s’élèvent à 889.536.490FCFA’’, a indiqué Aly Bathily, le directeur-gérant de la Sodav.
 
Les charges de fonctionnement de la société ont chuté de 30%, a-t-il révélé, relevant qu’‘’aucun frais de gestion n’a été retenu pour l’exercice 2020’’.
 
Il précise que la Sodav a procédé à la répartition de 431.270.131 millions de francs CFA pour l’année 2020.
 
Le Conseil d’administration a réussi en quatre ans d’exercice à faire de la société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins,‘’une société fiable et modèle en Afrique’’, fait valoir la PCA.
 
 ‘’Nous avons hérité d’un organisme se débattant dans d’énormes difficultés et qui était voué à une faillite inévitable’’, a-t-elle rappelé. Selon Ngoné Ndour, la Sodav, comme tous les autres secteurs de la culture, a été ‘’profondément affectée’’ par les conséquences de la pandémie de Covid-19.
 
Cette crise sanitaire s’est traduite par une ‘’baisse drastique de ses perceptions’’, a-t-elle fait remarquer.
 
Elle indique que la résilience dont elle a fait preuve ainsi que le soutien du chef de l’Etat et du ministère de la Culture lui a permis de résister en soutenant les associés.
 
Ngoné Ndour a déclaré sa candidature à sa propre succession, la Sodav devant renouveler un tiers de son conseil d’administration, soit 12 de ses 36 membres lors de cette assemblée générale. 
 
Le nouveau conseil d’administration, qui aura un mandat de trois ans, va élire un président en son sein.

FKS/ASG/MD