Productions marocaines : un budget de 31 millions d’euros en 2016 (officiel)
APS
MAROC-CINEMA-STATISTIQUES

Productions marocaines : un budget de 31 millions d’euros en 2016 (officiel)

De l’envoyé spécial de l’APS : Aboubacar Demba Cissokho 


Tanger, 13 mars (APS) - Le budget des productions marocaines, pour l’année 2016, s’élève à 314 millions 857 mille 123 dirhams (environ 31 millions d’euros), indique le bilan publié par le Centre cinématographique marocain (CCM) à l’occasion de la 18-ème édition du Festival national du film, qui s’est achevée samedi dernier à Tanger.

 
Ces chiffres sont répartis entre 24 longs-métrages, 32 séries télévisées, 23 téléfilms, 125 spots publicitaires et 16 docu-fictions, précise le CCM dans un document dont l’Agence de presse sénégalaise (APS) a reçu copie.
 
Les budgets des courts-métrages et moyens-métrages "ne sont pas pris en compte car il ne s’agit que de budgets déclarés par le producteur sur le formulaire de demande d’autorisation de tournage", signale la même source.
 
Par ailleurs le budget investi au Maroc par les productions étrangères s’élève à un montant d’environ 28 millions d’euros (280 millions de dirhams), un poste qui avait atteint, en 2013, 123 millions d’euros.
 
Le bilan de l’année 2016 fait état de 1354 autorisations de tournage accordées (641 marocaines et 713 étrangères), 394 œuvres enregistrées au registre public de la cinématographique marocaine, ainsi que 314 cartes professionnelles octroyées (sur 439 demandes traitées).
 
Lors de la traditionnelle conférence de presse sur le bilan de l’année écoulée, le directeur général de la structure, Sarim Fassi Fihri, a dit que le chiffre d’affaires déclaré du secteur cinématographique et de la production audiovisuelle "avoisine 700 millions de dirhams" (environ 70 millions d’euros).
 
"Les films produits sans le concours du Fonds d’aide ainsi que les festivals non subventionnés ne sont pas priMKBs en compte. Il serait alors juste d’estimer la +valeur+ du secteur autour du milliard de dirhams. Nous sommes donc bien dans une activité culturelle qui a un caractère économique certain, créateur d’emplois et qui contribue également à l’image du Maroc à l’étranger", souligne M. Fihri dans l’éditorial sur le bilan.
 
En 2016, indique le document, le film marocain a été représenté dans 94 festivals et manifestations cinématographiques dans 45 pays, la fréquentation des salles ayant en revanche baissé de 17%.
 
ADC/BK/MKB