Photographie : une exposition de jeunes photographes sénégalais consacrée au littoral de Dakar
APS
SENEGAL-ARTS

Photographie : une exposition de jeunes photographes sénégalais consacrée au littoral de Dakar

Dakar, 10 (APS) - La place du Souvenir africain de Dakar accueille une exposition intitulée "Littoral", qui dévoile plusieurs aspects de la côte dakaroise, a constaté jeudi une journaliste de l’APS.
 
L’exposition révèle les travaux d’un atelier de formation à la photographie documentaire, organisé au profit de neuf jeunes Sénégalais.
 
Exposés sur la partie de la place du Souvenir africain la plus proche de l’océan, les clichés dévoilent plusieurs localités de la région de Dakar situées sur le littoral, dont Yoff, Ouakam, Soumbédioune, Bargny, Thiaroye, et l’île de Gorée. C’est l’environnement culturel, la vie cultuelle et les rites de la société dakaroise que découvrent les visiteurs de l’exposition.
 
Le photographe Adama Coulibaly, auteur de la collection "Les voix de la foi", montre une capitale sénégalaise terre de cohabitation harmonieuse des confessions et des cultures, un Dakar vibrant de moult mélodies sacrées. 
 
Son camarade Pape Demba Guèye, qui dit avoir appris une nouvelle approche de la photographie au cours de la formation, s’est intéressé aux "Enfants adoptifs de la mer".

A travers les photos de Guèye se dévoile la cohabitation entre les populations autochtones vivant près de la mer, les Lébous notamment, avec des étrangers venus de la Guinée, par exemple. 
 
Les photos exposées donnent une idée de la pollution, de l’urbanisation galopante, de l’état de délabrement de l’île de Gorée, qui est visitée pour ce qu’elle représente dans l’histoire de la traite négrière. Le "ndeup", un rite des Lébous vivant près de la mer, est également l’un des sujets explorés par les photographes. 
 
Yann Gall, chef de la délégation générale de la Wallonie-Bruxelles à Dakar, estime que "l’exposition montre une vision globale de l’environnement dakarois, avec une approche multisectorielle". 
 
La thématique de l’environnement n’a pas été imposée aux jeunes photographes, a tenu à préciser l’un des formateurs, le photographe belge Gaël Turine.

"Le choix de cette thématique a été fait au cours de plusieurs discussions, qui ont eu lieu lors du premier atelier en juillet, à SUP’IMAX (l’Institut supérieur des arts et métiers du numérique, à Dakar). Nous avons choisi un sujet qui permette à l’ensemble des participants de travailler de manière individuelle et singulière", a-t-il dit en parlant de la manière dont l’environnement est devenu le thème de l’exposition.
 
"Le littoral nous a permis d’aborder la question de l’environnement (…) qui est universelle", a souligné Gaël Turine.
 
L’exposition "Littoral" restitue les travaux d’un atelier de formation qui s’est déroulé du 22 au 26 juillet, puis du 21 au 25 octobre 2019.
 
Selon la délégation générale de la Wallonie-Bruxelles à Dakar, les photographes bénéficiaires de la formation ont acquis à la fois des compétences techniques, narratives et éditoriales. Des outils de mise en valeur de leur travail aussi.

La formation a été dispensée aux photographes dans le cadre du programme de coopération 2017-2019, entre le Sénégal et Wallonie-Bruxelles, précise-t-elle.


FKS/ESF/BK