Patrimoine historique : 16 pays africains attendus à Dakar en avril pour un festival international
APS
SENEGAL-CULTURE-HISTOIRE

Patrimoine historique : 16 pays africains attendus à Dakar en avril pour un festival international

Ziguinchor, 8 déc (APS) – Seize pays africains et cinq pays d’autres continents participeront à Dakar, à partir du 6 avril prochain, au Festival international "Lekeulo", dont l’objectif est de revisiter les "valeurs de la tradition africaine pour donner des repères à une jeunesse désemparée", a appris l’APS, vendredi.
 
"+Lekeulo+ est un festival qui consiste à valoriser la tradition africaine dans toutes ses formes en vue d’aider la jeunesse africaine à prendre conscience de la beauté et de la richesse de son patrimoine. 16 pays africains vont prendre part à ce festival. D’autres pays étrangers vont y participer également", a expliqué son président, Mor Ngoné Kharma.
 
"C’est l’heure de parler à la jeunesse africaine de ses valeurs, de ses mœurs, de sa dignité, de ses forces et de ses limites. Seule une étude sérieuse de la tradition africaine et de l’histoire des peuples noirs, nous permettra de montrer les repères à la jeunesse africaine qui saura définir son lendemain (…)", a ajouté M. Kharma, qui effectue une tournée de sensibilisation et de sélection de troupes en Casamance.
 
Les initiateurs de festival ont bouclé une tournée nationale pour sensibiliser les différentes troupes à l’intérieur du pays.
 
"Nous nous sommes rendus dans cinq zones. La zone centre, composée des régions de Kaolack, Fatick, Diourbel et Kaffrine, la zone de la Casamance, qui regroupe les régions de Ziguinchor, Kolda et Sedhiou, la zone orientale avec les régions de Tambacounda et de Kédougou, la zone nord avec les régions de Louga, Saint-Louis et Matam et la cinquième zone avec les régions de Dakar et de Thiès", a énuméré M. Kharma.
 
Les troupes qui seront retenues dans ces différentes zones vont se regrouper le 10 mars au Grand Théâtre au cours d’une compétition finale pour désigner le représentant du Sénégal à ce festival international. Celui-ci regroupera plusieurs pays africains, dont le Gabon, la Guinée, le Mali, le Cap-Vert, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Niger et la Guinée équatoriale, qui en est l’invitée d’honneur.
 
"Des pays comme la France, les Etats-Unis d’Amérique, le Brésil, la Turquie et la Chine sont aussi invités pour prendre part à ce festival international". Ce dernier "vise à revisiter le patrimoine historique africain en vue d’offrir des alternatives à la jeunesse pour qu’elle croit en elle", a insisté Mor Ngoné Kharma.
 
Accompagné de la directrice du festival, Eveline Ndiaye, et du chargé de productions, Moussa Tamba, le responsable du festival "Lekeulo" va revenir à Ziguinchor le 16 décembre prochain. A cette occasion, il va prendre part à une compétition entre 10 troupes culturelles de la Casamance pour désigner le représentant du Sud à la finale nationale du 10 mars, à Dakar.
 
Les initiateurs du festival "Lekeulo" comptent installer un "village Lekeulo" pour "faire revivre la tradition villageoise africaine avec tout ce que cela implique comme solidarité, l’entraide" en mettant le focus sur les traditions africaines. Des icônes de la culture africaine comme Baaba Maal, Youssou Ndour, Germaine Acogny, Oumou Sy sont attendues à ce village.

MTN/ASG/ASB