Patrimoine culturel immatériel : 59 nouvelles expressions inscrites sur la liste nationale
APS
SENEGAL-CULTURE

Patrimoine culturel immatériel : 59 nouvelles expressions inscrites sur la liste nationale

Dakar, 29 juin (APS) - Le Sénégal a inscrit 59 nouvelles expressions sur sa liste nationale du patrimoine culturel immatériel avec la participation ‘’directe et inclusive’’ des communautés dépositaires dans les 14 régions du pays, a constaté l’APS.

Cet inventaire pilote, réalisé à partir de 2016 avec l’appui de l’UNESCO, a été restitué, mardi, lors d’une cérémonie au Musée des civilisations noires en présence du ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop. 

Parmi les nouvelles expressions figurent entre autres le ‘’Taaru Maam Njaré’’, un rite dédié au génie tutélaire de la mer chez les Lebou de Yoff à Dakar, le ‘’Xaxaar’’, cérémonie festive d’accueil des nouvelles mariées en milieu wolof à Diourbel, le ‘’Prim’’, une danse des grands lutteurs sérères.

’’Face à la mondialisation qui tend à nous imposer un mode de pensée unique, nous avons le devoir historique de contribuer à la survie et à la sauvegarde des valeurs culturelles’’, a souligné le ministre de la Culture en rappelant que le patrimoine culturel immatériel permet aux territoires de se reconnaitre dans leur passé pour aller vers un développement local durable.

’’C’est un socle indispensable à l’affirmation de notre diversité culturelle’’, a souligné Abdoulaye Diop.

L’UNESCO, par la voix du directeur régional, Dimitri Sanga, a exprimé sa satisfaction d’avoir participé au renforcement de capacité des communautés pour l’identification du patrimoine culturel immatériel.

’’Quatorze directeurs de centres culturels régionaux ont été formés, autant de représentants des communautés, quatre experts et référents nationaux à exporter à travers l’Afrique’’, a fait savoir M. Sanga.

Insistant sur l’importance et la fragilité du patrimoine immatériel, il a appelé à sa préservation à travers sa transmission aux générations futures.

’’Ce patrimoine culturel immatériel est primordial pour nos sociétés contemporaines, parce qu’il permet de faire le lien entre notre passé, notre présent et notre futur ancrant nos sociétés de manière pacifique et respectueuse dans l’adversité’’, a-t-il ajouté. 

Ce patrimoine intègre l’héritage traditionnel, les pratiques orales, les arts du spectacle les rituels, les évènements festifs, les connaissances et pratiques concernant l’art culinaires, toutes les connaissances du savoir-faire nécessaire à l’artisanat traditionnel.

Le Sénégal a inscrit 7 sites au patrimoine mondial de l’Unesco et a déposé son dossier sur le Thiébou Dieune en 2020 pour une inscription sur la liste du patrimoine immatériel mondial de l’Unesco.
 
L’Unesco soutient et accompagne cette candidature, a souligné le directeur du bureau régional de Dakar.

Selon le directeur du patrimoine culturel du Sénégal, Abdoul Aziz Guissé, il reste à voir comment intégrer ces valeurs dans les curricula de l’Education.

Des écoles pilotes seront expérimentées en collaboration avec l’Unesco et le ministère de l’Education nationale.

FKS/AKS/OID