Ousmane William Mbaye et Laurence Attali reçoivent le ‘’Prix JàngCAD’’ pour leur documentaire sur Cheikh Anta Diop
APS
SENEGAL-CANADA-CULTURE-DISTINCTION

Ousmane William Mbaye et Laurence Attali reçoivent le ‘’Prix JàngCAD’’ pour leur documentaire sur Cheikh Anta Diop

Dakar, 4 sept (APS) – Le groupe JàngCAD, initiateur de la pétition ‘’Pour l’enseignement de la pensée de Cheikh Anta Diop à l’école’’, a attribué jeudi dernier le “Prix JàngCAD’’ à Ousmane William Mbaye et Laurence Attali, réalisateur et monteuse du film “Kemtiyu, Séex Anta – Cheikh Anta”, annonce un communiqué transmis samedi à l’Agence de Presse sénégalaise.
 
Le documentaire qui retrace le parcours de l’historien et homme politique sénégalais Cheikh Anta Diop (1923-1986), a été projeté au Centre de ressources communautaires de Côte-des Neiges à Montréal, au Canada, à l’initiative du Regroupement général des Sénégalais du Canada, et en marge de la 40-ème édition du Festival des films du monde qui a organisé une première projection la veille au Théâtre Outremont.
 
‘’Le trophée récompense la qualité du travail et surtout la vulgarisation de la pensée de Cheikh Anta Diop à laquelle contribue pleinement le film’’, indique le texte, soulignant que le réalisateur Ousmane William Mbaye a accepté le prix qu’il considère comme ‘’encourageant et très important pour son film’’. ‘’Il s’est dit d’autant plus heureux que ce sont les initiateurs de la pétition +Pour l’enseignement de la pensée de Cheikh Anta Diop à l’école+ qui lui ont remis le prix’’. 
 
Le groupe JàngCAD, représenté à Montréal par Lamine Niang, Omar Guèye et Khadim Ndiaye, a remis le prix à la fin des discussions qui ont suivi la projection du film, et décidé de renouveler l’octroi de ce prix chaque année. 
 
‘’Sera récompensée toute personne ou institution qui contribuera à la promotion des écrits de Cheikh Anta Diop ou qui s’illustrera dans la mise en application d’une de ses idées-phares : fédéralisme, recherche scientifique, langues nationales, histoire de l’Afrique (antériorité des civilisations nègres), etc.’’, signale le groupe dans son communiqué.
 
Né en février 2014, dans la foulée d’échanges tenus lors du 28-ème anniversaire du décès du professeur Cheikh Anta Diop, le groupe JàngCAD, constitué à la base d’expatriés vivant principalement au Canada – rejoints par d’autres personnes vivant au Sénégal et à l’étranger – avait émis l’idée de lancer une pétition, pour contribuer à ‘’corriger une anomalie du système scolaire sénégalais : l’absence totale de toute référence à d’illustres fils du Sénégal et de l’Afrique tels que Cheikh Anta Diop, alors qu’il a été reconnu comme l’un des penseurs noirs les plus importants du 20e siècle’’. 
 
En février 2015, une caravane partie de Dakar (Lycée Limamou Laye), avait eu comme étapes Thiès (Lycée Malick Sy et Université de Thiès), Mbour (Lycée Demba Diop), Louga (Lycée Malick Sall et Nouveau lycée de Louga) et Saint-Louis (Lycées Peytavin, Cheikh Oumar Foutiyou Tall et Charles de Gaulle).
 
L’objectif de la pétition était de ‘’demander aux autorités en charge de l’éducation d’introduire l’enseignement de la pensée du Pr Cheikh Anta Diop à tous les niveaux scolaires et dans des matières telles que l’histoire, la philosophie, la sociologie, etc.’’. 
 
Cette requête a été acceptée par le président de la République du Sénégal, Macky Sall, qui a demandé du coup à son gouvernement de “promouvoir auprès des jeunes et des étudiants notamment, les œuvres, enseignements et recherches de cet illustre fils du Sénégal”. 
 
Les 8, 9 et 10 août dernier, s’est tenu à Mbour, sous l’égide du ministère de l’Education, un ‘’atelier sur la méthodologie d’insertion de la pensée de Cheikh Anta Diop dans le curriculum unifié’’ de la maternelle à la terminale, dans le cadre du Projet d’Appui au Renouveau des Curricula (PARC).
 
ADC/ASB