Une exposition présente
APS
SENEGAL-CHINE-CULTURE-COOPERATION

Une exposition présente "la transformation et le développement des campagnes chinoises"

Dakar, 26 sept (APS) – Le Musée des civilisations noires (MCN) accueille une exposition "documentaire et didactique" sur "la transformation et le développement des campagnes chinoises", a appris l’APS jeudi auprès des organisateurs. 
 
Intitulée "L’émergence du monde rural à travers le développement", cette exposition axée sur ‘’la transformation et le développement des campagnes chinoises" est une initiative de l’Académie des beaux-arts de l’Université de Shanghai en partenariat avec le Musée des civilisations noires. 
 
Elle vise à ’’mettre en évidence les moyens innovants permettant de tirer parti de l’art et de la culture pour le développement des zones rurales’’, selon les organisateurs
 
" (…), nous sommes un pays rural à plus de 80 % et tout ce qui peut contribuer au développement de nos campagnes est important. Voir l’exemple d’une campagne qui se développe en préservant ses valeurs est important et tout cela passe par la culture", a dit Hamady Bocoum, le directeur des Musée des civilisations noires. 
 
Selon la commissaire Su Ouyang, l’exposition composée de 500 photos accompagnées de textes, de 27 vidéos, est présentée en cinq axes. 
 
"Le premier axe a trait à l’histoire, le patrimoine, à l’héritage et à la transmission des gens qui vivent dans ces campagnes. Le deuxième axe fait référence au changement social, le troisième a trait l’économie dans ces zones rurales", a expliqué Mme Ouyang. 
 
Les quatrièmes et cinquièmes axes concernent "la question de la croyance et des cultures avec cette diversité ethnique et culturelle chinoise", a-t-elle ajouté. 
 
A l’en croire, "le choix du Sénégal pour abriter une telle exposition est une suite logique des initiatives chinoises menées lors des deux dernières Biennales de l’art africain contemporain de Dakar (Dak’art)". 
 
"La problématique chinoise était semblable à celle du Sénégal avec ce déséquilibre entre les villes et les campagnes, la concentration dans les villes au détriment des villages. Il y a eu un changement de paradigme en Chine. Il est possible de tisser des passerelles entre les deux pays", a soutenu la commissaire de l’exposition. 
 
Des artistes sénégalais comme le photographe Matar Ndour prennent part à cette exposition avec une vingtaine de photos et quatre installations. 
 
Le vice-président de l’université de Shanghai, Duan Yong, a pour sa part invité à développer cette coopération entre l’Académie des Beaux-arts et le Musée des civilisations noires. 
 
"Il est possible d’ouvrir des passerelles de coopérations sur la protection de l’héritage culturel et la conservation digitale du patrimoine, sur le plan de la recherche et des programmes d’échange des étudiants de l’université de Dakar et ceux de Shanghai", a souligné Duan Yong par ailleurs vice-président de l’association chinoise des musées. 
 
L’exposition "L’émergence du monde rural à travers le développement" de l’Académie des Beaux-arts de l’Université de Shanghai, est prévue jusqu’au 26 novembre prochain. Son vernissage sera présidé par le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop. 


FKS/IDI/ASB/OID