Des experts veulent ériger le Musée des civilisations noires en ’’institution de l’Union africaine’’
APS
MONDE-CULTURE

Des experts veulent ériger le Musée des civilisations noires en ’’institution de l’Union africaine’’

Dakar, 31 juil (APS)- Les participants à la Conférence de préfiguration du Musée des civilisations noires ont émis le souhait dimanche à Dakar de faire de cette structure ‘’une institution de l’Union africaine’’ pour éviter la reproduction d’un modèle similaire dans un autre pays du continent, a constaté l’APS.
 
‘’Nous allons faire en sorte que ce musée ne soit pas repris par les autres pays africains et nous avons voulu en faire une institution de l’Union africaine ‘’, a dit Ibrahima Thioub, le Président du Comité scientifique de la Conférence de préfiguration du Musée des civilisations noires (MCN). 
 
M .Thioub intervenait lors de la cérémonie de clôture de la Conférence de préfiguration du Musée des civilisations noires(MCN) ouverte depuis jeudi à Dakar. 
 
Elle avait entre autres objectifs, ’’de définir la place du Musée dans le paysage muséal mondial et de mettre en place les outils et mécanismes qui lui permettront de mener ses activités’’.
 
Durant ces quatre jours de rencontre, trois ateliers ont été organisés à savoir l’’’institution muséale, la recherche et collection, et l’économie de la culture’’.
 
Selon, Ibrahima Thioub, par ailleurs recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), la feuille de route élaborée à l’issue de ces rencontres va être remise au Directeur générale du MCN pour donner la figuration du musée.
 
Le Président du Comité scientifique de la Conférence de préfiguration du MCN a indiqué que tous les besoins de l’Afrique ont été pris en compte dans les recommandations afin d’éviter qu’un musée similaire ne soit reproduit dans un autre pays du continent.
 
‘’Le musée ne sera la copie d’aucun autre. Nous allons le construire ensemble (les africains) pour en faire un musée qui mobilise les hommes, les femmes et les jeunes et en prenant compte les préoccupations de toutes les communautés et l’histoire’’, a-t-il dit.
 
Ibrahima Thioub a souligné que ‘’le MCN sera un musée de la documentation, un lien de production de ressources, de revenus. Un musée au service de l’éducation’’, ajoutant que ‘’le concept de civilisation sera revisité’’.
 
Les différents participants à Conférence ont relevé les défis du projet culturel du musée et de sa cohérence, sa protection, la formation des ressources humaines, son management et son budget, et son ouverture en novembre.
 
Ils ont par ailleurs recommandé d’inventer son propre modèle, son extension géographique, montrer que ‘’l’histoire des civilisations noires est complète’’, la place de la diaspora, et une phase pilote pouvant aller de deux à cinq ans.
 
Ils ont également demandé de mettre en place un plan stratégique de développement, de faire du MCN un carrefour, d’allier la culture et le tourisme pour rendre le MCN visible par rapport aux autres musées du monde et de tenir compte de la spécificité du musé et de sa dimension internationale. 
 
SK/ASB