Mémorial Gorée-Almadies : l’architecte reçu par Macky Sall, début des travaux en 2021 (ministre)
APS
SENEGAL-MONDE-CULTURE

Mémorial Gorée-Almadies : l’architecte reçu par Macky Sall, début des travaux en 2021 (ministre)

Dakar, 30 nov (APS) - Le ministre de la Culture et de la Communication Abdoulaye Diop annonce pour 2021 le démarrage effectif des travaux du mémorial Gorée-Almadies dont le concepteur, l’architecte italien Ottavio Di Blasi, sera reçu par le chef de l’Etat Macky Sall, ce lundi à partir de 17 heures.

L’audience que le président Sall va accorder à l’architecte Di Blasi est la preuve que le projet du mémorial Gorée-Almadies arrive à un tournant et est devenu désormais "une réalité", après 23 ans d’attente, a indiqué le ministre. Il a annoncé qu’une dotation de 2, 5 milliards de francs CFA a été allouée au projet dans le budget 2021.
 
S’exprimant dimanche lors de la plénière de l’Assemblée nationale consacrée au vote du budget de son département pour 2021, M. Diop a rappelé que c’est en 1997 qu’un concours international pour le mémorial Gorée-Almadies avait été lancé avec plus de 800 participants de 68 nationalités différentes, sous l’égide de l’UNESCO, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture. 
 
L’architecte italien Ottavio Di Blasi avait remporté le concours, avant la signature en septembre 2019 d’un contrat avec le ministre de la Culture et de la Communication, aux termes duquel il a été officiellement chargé de la conception de ce monument.
 
Il sera ainsi reçu lundi par le président de la République en perspective du début des travaux prévu en 2021.
 
Les choses sont désormais bien engagées en attendant le début des travaux en 2021, a laissé entendre le ministre de la Culture et de la Communication, selon lequel cette perspective est prise en compte à travers la nomenclature budgétaire.
 
Le mémorial Gorée-Almadies est destiné à "faire du Sénégal le grand rendez-vous de la culture du donner et du recevoir", car il répond "à un besoin réel", a dit Abdoulaye Diop.
 
Le Sénégal "veut se placer au centre de l’histoire, cela va être fondamentalement important", a-t-il lancé aux députés qui ont adopté à la majorité le budget de son département pour 2021.
 
Le mémorial Gorée-Almadies "sera, par ses missions et ses objectifs, un lieu de souvenir et de recueillement, un centre de communication, d’activités artistiques et esthétiques, d’éveil scientifique et technologique", indique-t-il. 
 
Il "sera aussi un lieu de socialisation avec un sentiment d’appartenance à une communauté noire, forte, soudée, solidaire et ouverte sur le monde", a ajouté le ministre de la Culture et de la Communication. 
 
Dans son dernier livre intitulé "Sénégal, l’histoire en marche", l’ancien ministre de la Culture Abdou Latif Coulibaly avait attiré l’attention sur "une ressemblance confondante" des plans architecturaux du futur monument du mémorial Gorée-Almadies et de "La Tour des Arabes", un des principaux éléments de l’attrait touristique de Dubaï. 
 
La volonté d’édifier un espace du souvenir à Gorée répondait à un vœu exprimé à différentes reprises par les intellectuels et les artistes noirs des différentes diasporas. Dès 1975, le président sénégalais Léopold Sédar Senghor avait émis, dans cette perspective, l’idée d’édifier un monument en hommage à l’Afrique.
 
Le président Abdou Diouf décide de donner corps à cette idée à partir de 1986, tout en élargissant le périmètre fonctionnel d’origine, afin que l’édifice intègre aussi un complexe culturel dédié aux droits de l’homme et au dialogue entre les peuples.
 
Après le lancement du concours d’architecture remporté le 14 septembre 1997 par l’Italien Di Blasi, le projet était en veilleuse, avant d’être relancé en 2012 par l’arrivée au pouvoir du président Macky Sall. 


FKS/BK/ASG