Mbagnick Ndiaye satisfait des résultats de son département en 2016
APS
SENEGAL-CULTURE-COMMUNICATION

Mbagnick Ndiaye satisfait des résultats de son département en 2016

Dakar, 24 jan (APS) - Le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, a jugé mardi positif le bilan des actions conduites par son département en 2016, un résultat obtenu, selon lui, grâce à l’appui des partenaires techniques et financiers.

 
"Le bilan du ministère de la Culture et de la Communication me parait être positif. Et nous le devons à tous les partenaires financiers et techniques de notre département", a-t-il dit en présidant une cérémonie de présentation de vœux aux agents de son ministère.
 
Lors de la cérémonie, des distinctions ont été remises par le ministre à des agents de ce département.
 
Il assure que le volet social est "au cœur" de l’action du ministère de la Culture et de la Communication sous son impulsion.
 
Mbagnick Ndiaye ajoute que son expérience au sein du mouvement associatif le pousse à s’inscrire dans cette dynamique.
 
"Nous devons tout faire pour être à la hauteur de la confiance du président de la République, Macky Sall, qui accorde une attention particulière au département de la Culture et de la Communication en considérant" ce secteur "comme un pivot indispensable pour le développement de notre pays", a dit M. Ndiaye.
 
Le secrétaire d’Etat à la Communication, Yakham Mbaye, s’est pour sa part adressé à cette occasion aux retraités du département de la Culture et de la Communication.
 
"On ne peut jamais être en retraite de l’Etat et de la République après avoir travaillé pendant des décennies pour son pays", leur a-t-il dit.
 
"La culture et la communication (…) constituent un secteur noble, qui demande beaucoup d’humanisme", a ajouté Yakham Mbaye.
 
Le secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication, Birane Niang, a estimé que la mise en place de la Mutuelle de santé des acteurs culturels "était une question de dignité". 
 
Selon lui, cette considération a conduit l’Etat et le ministère de la Culture et de la Communication à répondre favorablement à "cette demande sociale, car les acteurs culturels font partie de notre pays et constituent de grands ambassadeurs de notre patrie".
 
Au nombre des actions du département de la Culture et de la Communication pour l’édition 2016, il a notamment évoqué la subvention de 80 millions de francs CFA accordée aux acteurs culturels porteurs de projets.
 
Birane Gning a aussi cité la réhabilitation des lieux de culte, dont le musée de la Tidjania, à Tivaouane, l’annualisation du Festival national des arts et de la culture, et "la gestion efficiente" du processus d’adoption du nouveau Code de la presse, laquelle "a abouti à un accord des différentes parties prenantes".

DS/BK/ESF