Plaidoyer pour un meilleur encadrement des acteurs culturels régionaux
APS
SENEGAL-THEATRE

Plaidoyer pour un meilleur encadrement des acteurs culturels régionaux

Matam, 29 mars (APS) - Le directeur du centre culturel de Matam (nord), Cheikh Ndiaye, appelle les pouvoirs publics sénégalais à mettre les acteurs culturels des régions dans de meilleures conditions d’expression en mettant à leur disposition plus d’infrastructures pour leur encadrement.

"Je lance un appel aux autorités gouvernementale afin qu’elles donnent leur chance aux artistes particulièrement ceux du théâtre en mettant à leur disposition des infrastructures", a-t-il dit dans un entretien avec l’APS, estimant que les comédiens par exemple, "évoluent dans un dénuement quasi-total".

Or, avec "plus de plateaux et de compétitions, ces artistes qui ont beaucoup de talent", pourraient "faire de bonne choses pour le développement" du théâtre, une discipline qui "se porte bien au niveau de la région de Matam", a assuré M. Ndiaye.
.
A l’en croire, "Matam présente une situation différente de celle des autres régions comme Dakar, Thiès où au moins existent quelques infrastructures". 

"Ici nous travaillons avec les élèves et les ASC pour constituer un pool de comédiens qui est en train d’émerger et sur qui nous fondons beaucoup d’espoir", a-t-il ajouté.

"Avec ces jeunes, nous avons pu participer dignement aux dernières éditions du Festival national des arts et culture de Kaolack, Kolda et Louga", signale-t-il, saluant "le travail abattu par les pionniers qui continuent d’accompagner la jeune pousse".

"Tant bien que mal nous essayons d’encadrer les talents sur place, avec l’appui des collectivités locales", a dit le directeur du centre culturel région de Matam, avant d’inviter les autorités supérieures à se pencher davantage sur la situation des acteurs culturels des régions.

ADS/AMD/BK