Au MASA 2018, Alibeta fait découvrir sa musique éclectique et partage son engagement
APS
SENEGAL-AFRIQUE-MUSIQUE

Au MASA 2018, Alibeta fait découvrir sa musique éclectique et partage son engagement

De l’envoyée spéciale de l’APS : Fatou KIné Sène 

​Abidjan (Côte d’Ivoire), 15 mars (APS) - Le chanteur-musicien sénégalais Saliou Wa Guedoum Sarr alias "Alibéta", qui s’est produit mardi et mercredi à Abidjan sur la scène du Marché des arts du spectacle d’Abidjan (MASA), a partagé avec le public sa musique éclectique composée de diverses sonorités qui donnent une dimension plus marqués à ses "idées engagées".

L’artiste a profité de ses deux spectacles pour dialoguer avec les spectateurs sur sa vision du monde, tout en distillant des airs de flûte ou de guitare selon l’instrument du moment, en dépit d’une sonorisation un peu défaillante sur la scène du Centre national des arts et de la culture (CNAC), à Abidjan.
 
Pour l’interprète de "Bani Adama", le passage au MASA, "rêve de tout artiste africain", relève d’un symbole fort et donne "l’occasion de retrouver les autres". 
 
"C’est un passage symbolique, le MASA est le marché des arts du spectacle où le génie africain se retrouve", ce qui doit selon lui amener à cette interrogation quasiment existentielle : "Quoi vendre ?". 
 
"Qu’est qu’on va vendre, ils se vendent eux-mêmes où ils vendent quelque chose ? Est-ce qu’ils tombent sur les bookmakers ou des grands festivals qui imposent une musique ? Est-ce qu’ils ont le courage de dire voici ce que l’on propose au monde ?", se demande l’artiste.
 
Alibéta dit avoir rencontré au MASA "beaucoup de frères d’Afrique, du Cameroun, du Congo, pour échanger, partager des idées et des visions". 
 
"Depuis que je suis là, je ne cesse de rencontrer des musiciens des Comores, du Maroc, etc., chaque fois l’occasion se présente de discuter avec eux de cette question artistique sur l’apport de l’art et de la culture dans la libération de nos peuples", déclare l’artiste sénégalais.
 
Outre Alibéta, Carlou D, autre artiste et musicien sénégalais, a animé la scène de l’espace lagunaire du Palais de la culture d’Abidjan, dans la soirée de mercredi. Une belle ambiance auprès d’un public notamment composé de femmes commerçantes de Thiès. 
 

FKS/BK