Vers la création d’une compagnie de percussion à Louga
APS
SENEGAL-CULTURE-INITIATIVE

Vers la création d’une compagnie de percussion à Louga

Louga, 25 avr (APS) – La ville de Louga (nord) sera "bientôt" dotée d’une compagnie de percussion, a-t-on appris mercredi de Ndiawar Seck, le président de l’association "Thiapatioly", basée en Espagne.
 
Un projet baptisé "Les Tambours magiques du Sénégal" a été mis en place en vue de la création de la future compagnie de percussion, selon M. Seck. 
 
"Ce projet a été longtemps mûri. Et nous sommes dans sa phase de réalisation, avec le recrutement des batteurs et les répétitions", a-t-il dit dans un entretien avec l’APS.
 
Ce projet va faciliter "l’éducation des enfants par l’utilisation des percussions", a promis Ndiawar Seck. 
 
Selon lui, la percussion comporte "le caractère magique" de "soigner les malades mentaux".
 
"Cette tradition bien africaine est aujourd’hui apparue en Espagne et ailleurs en Europe, où les notions de danse-thérapie et de musique-thérapie sont en vogue", a-t-il dit.
 
Autrefois, "le son du tambour jouait un rôle dans la guérison des malades", comme lors des traditionnelles "séances d’exorcisme", a souligné Ndiawar Seck.
 
Un terrain est déjà aménagé à Louga pour accueillir la future compagnie de percussion, selon M. Seck, par ailleurs président de l’Association des Sénégalais d’Espagne.
 
Il estime que la musique peu aider à inculquer du savoir aux enfants, mieux que peuvent le faire les méthodes classiques d’enseignement.
 
Le projet "Les Tambours magiques du Sénégal" inclut un volet environnemental basé sur le recyclage de certains objets, qui seront transformés en instruments de musique, a dit Ndiawar Seck.

AMD/ESF/OID