Le Sénégalais Mamadou Diop parmi les finalistes du concours international du Prix ’’Mélina Mercouri Grèce’’
APS
SENEGAL-MONDE-CULTURE

Le Sénégalais Mamadou Diop parmi les finalistes du concours international du Prix ’’Mélina Mercouri Grèce’’

Dakar, 10 sept (APS) - Le directeur du Laboratoire de valorisation et de vulgarisation du patrimoine naturel et culturel du Sénégal, Mamadou Diop, figure parmi les finalistes du Concours international ’’Mélina Mercouri UNESCO Grèce’’ pour la sauvegarde et la gestion des paysages culturels de l’édition 2021, a t-on appris vendredi auprès de l’intéressé.
 
’’Ce prix international pour la sauvegarde et la gestion des paysages culturels a été créé en 1995 pour récompenser des exemples exceptionnels d’actions de sauvegarde et de mise en valeur des paysages culturels du monde, qui sont une catégorie à part entière du patrimoine mondial’’, a-t-il déclaré lors d’un point de presse, en présence du directeur du Centre culturel Blaise Senghor, Aliou Badiane Kebé. 
 
Rappelant que ‘’le dernier prix a été décerné en 2019 à l’occasion de la 40e session de la conférence générale de l’UNESCO’’, M. Mamadou Diop a souligné que cette distinction ’’est décerné tous les deux ans à un lauréat’’. 
 
’’Le prix, généreusement soutenu par le gouvernement grec, porte le nom de Melina Mercouri, ancienne ministre de la Culture de Grèce et fervente partisane de la conservation intégrée’’, a-t-il ajouté. 
 
M. Diop a souligné ’’l’importance d’un nouvel ordre mondial de l’information et de la communication du patrimoine naturel et culturel pour atteindre les objectifs qui sont fixés dans l’agenda 2030’’’ 
 
Dans cette optique, il a invité ’’l’ensemble des acteurs culturels à continuer à sensibiliser les populations, à faire des visites de découverte sur les différents sites du pays afin d’amener les Sénégalais à s’impliquer davantage dans la valorisation et la sauvegarde de notre patrimoine culturel’’. 
 
’’Un bien culturel ou naturel peut être un site, un monument, une ville où une commune mais s’il a une valeur exceptionnelle de l’héritage commun de l’humanité il devient un patrimoine mondial de l’humanité’’, a-t-il fait savoir. 
 
Selon lui, ’’les États doivent s’engager à régler les problèmes liés aux conflits, à l’urbanisation galopante, aux changements climatiques source de détérioration du patrimoine et à l’accès difficile à ces sites pour assurer la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel mondial’’. 
 
’’Aujourd’hui, cinquante-deux sites déclarés patrimoine mondial dans le monde sont en périls et risquent de disparaître’’, a signalé M. Diop.
 
Il va effectuer, samedi, une visite de quelques site du patrimoine naturel et culturel du pays notamment le parc national du Delta du Saloum. 

Le prix international Melina Mercouri pour la sauvegarde et la gestion des paysages culturels a été créé en 1995. 

La distinction récompense des exemples exceptionnels d’actions de sauvegarde et de mise en valeur des paysages culturels du monde, qui sont une catégorie à part entière du patrimoine mondial.
 
Le Prix, généreusement soutenu par le gouvernement grec, porte le nom de Melina Mercouri, ancienne ministre de la Culture de Grèce et fervente partisane de la conservation intégrée.


DS/OID/AKS