Le ministre de la Culture montre
APS
SENEGAL-DANSE

Le ministre de la Culture montre "des signes extrêmement positifs" pour l’Ecole des sables (directeur)

Dakar, 2 fév (APS) – Le ministre de la Culture a montré "des signes extrêmement positifs" pour soutenir l’Ecole des sables de Toubab Dialaw, a salué son directeur Patrick Acogny. 
 

"Nous devrions avoir bientôt la visite du ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly qui montre des signes extrêmement positifs pour nous soutenir, nous allons voir ce qu’il en est", a-t-il dit à l’APS. 
 
Revenant sur la situation de l’Ecole des sables qui lutte pour sa survie depuis quelques mois, son directeur a ajouté : "On a gagné un sursis d’un an avec le soutien fantastique de nos amis, des amoureux de la danse et de certaines institutions qui nous ont donné des dons, mais on n’est pas sorti de nos difficultés". 
 
"Notre survie est assurée jusqu’en février 2018, c’est une bonne chose, car cela nous donne plus de temps pour trouver des fonds sérieux afin de tenir deux voire trois ans et faire des plans sur le long terme", a-t-il fait valoir. 
 
L’Ecole des sables organise en plus des stages de trois mois et six semaines, des formations de courte durée pour avoir un maximum de ressources pour ses activités. 
 
Patrick Acogny a indiqué qu’il faut environ 200 mille euros (environ 131 millions de francs CFA) pour le fonctionnement annuel de cet établissement spécialisé dans la formation de la danse contemporaine et traditionnelle africaine crée en 1998 par la danseuse et chorégraphe, Germaine Acogny et son mari Helmut Vogt.
 
Aujourd’hui, le chorégraphe Acogny invite les pays africains qui ont jusque-là "soutenu si peu" le travail entamé depuis lors, à subventionner la formation des danseurs.

FKS/ASB/OID