La Place du souvenir africain en quête d’un plan de développement culturel et scientifique
APS
SENEGAL-CULTURE

La Place du souvenir africain en quête d’un plan de développement culturel et scientifique

Dakar, 13 nov (APS) – La Place du souvenir africain a entamé vendredi un atelier de deux jours pour élaborer son plan de développement culturel et scientifique, a constaté l’APS.

Des experts techniques, des hommes de culture et des universitaires prennent part à l’atelier, qui se tient à la Place du souvenir africain, un établissement culturel placé sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication.
 
‘’Le but de cet atelier est de mieux valoriser cet espace’’, a dit Demba Faye, le directeur de cabinet du ministre de la Culture et de la Communication, précisant que la rencontre permettra aux participants d’‘’élaborer [un] projet tant important pour le ministère’’.
 
Il s’agit d’‘’oser remettre en cause des certitudes et de chercher de nouvelles voies’’ de développement de la Place du souvenir africain, a-t-il souligné.
 
Il est également question d’élaborer ‘’une planification stratégique de l’ensemble des activités de la Place du souvenir africain’’ et d’explorer ‘’tout ce qui peut aider à mieux promouvoir et valoriser le patrimoine africain’’, selon M. Faye. 
 
Il estime que l’éducation et l’histoire sont deux domaines importants sur lesquels la Place du souvenir africain doit s’appuyer pour se développer.
 
‘’Dans une époque de crise sécuritaire et sanitaire, de crise des valeurs pouvant entraîner une fragilisation de la cohésion et des références, notamment pour la jeunesse, la Place du souvenir africain a un rôle fondamental à jouer pour façonner un type de citoyen apte à affronter les défis du présent et du futur’’, a souligné son administratrice générale, Ngakane Gningue Diouf. 
 
Mme Diouf espère qu’au terme de l’atelier, la Place du souvenir africain aura une ‘’vitrine’’ pour toutes ses missions.
 
‘’Nous aurons un tableau de bord à court, moyen et long terme, une planification globale, visible et claire. On n’aura plus à faire du pilotage à vue, mais des choses claires et nettes pour nous permettre de travailler dans la rationalité, afin de mieux mobiliser les moyens financiers, humains et techniques. Chaque année nous pourrons [faire] une programmation précise’’, a-t-elle ajouté. 
 
D’autres travaux sont prévus, à la suite de l’atelier, toujours dans le but de doter la Place du souvenir africain d’un ‘’plan de développement culturel et scientifique’’, selon son administratrice générale.
 
La Place du souvenir africain, construit depuis une dizaine d’années sur la corniche ouest de Dakar, fut un ‘’grand projet culturel’’ de l’ex-président sénégalais, Abdoulaye Wade.
 
C’est ‘’un espace érigé pour immortaliser les grandes figures, les héros de la science et de la culture africaine’’.

‘’A l’entrée, un jet d’eau réalisé avec des canaris superposés véhicule le message de bienvenue et ouvre l’accès sur les deux panthéons’’, indique une note de présentation de l’établissement.

‘’L’un des panthéons dédié à la résistance accueille les figures de grands résistants de l’esclavage, de la colonisation et des temps modernes, alors que l’autre, celui de la culture, est en l’honneur des grands intellectuels, penseurs, écrivains, artistes…’’ ajoute la même note.
 
Le Sénégalais Sembène Ousmane (1923-2007), le père du cinéma africain, a été le premier à occuper l’un des deux panthéons de cet espace.

FKS/ESF/ASG