La lauréate 2017 du Grand prix du chef de l’Etat pour les Lettres fêtée par la communauté lébou
APS
SENEGAL-LITTERATURES-RECONNAISSANCE

La lauréate 2017 du Grand prix du chef de l’Etat pour les Lettres fêtée par la communauté lébou

Dakar, 4 fév (APS) - La communauté lébou, par la voix de sa plus haute autorité, le ’’grand serigne’’ Abdoulaye Makhtar Diop, a fait part de sa reconnaissance à l’endroit de l’écrivaine Rahmatou Seck Samb, lauréate 2017 du Grand prix du chef de l’Etat pour les Lettres.

"Nous saluons les vertus d’une femme de courage, d’une dame de générosité, à l’urbanité et à l’altruisme connus de tous", a dit le chef suprême de la collectivité lébou, samedi, lors d’une cérémonie de célébration de la lauréate, à l’initiative de l’Association des écrivains du Sénégal (AES), de concert avec la communauté lébou.
 
Cette cérémonie s’est tenue au siège dakarois de la communauté lébou, à Santhiaba, au cœur de Dakar, en présence de plusieurs autorités publiques, d’hommes et de femmes de lettres, parmi lesquels les écrivains Cheikh Hamidou Kane et Aminata Sow Fall.
 
Rahmatou Seck Samb a reçu le Grand prix du président de la République le 19 décembre dernier pour son roman "Fergo. Tu traceras ta route", publié aux "Editions Abis" en 2016, une œuvre plébiscitée par le jury sur les dix nominées. 
 
Abdoulaye Makhtar Diop a salué "la générosité" de la romancière Rahmatou Seck Samb, en soulignant que "tout l’a prédisposée à organiser cette cérémonie dans sa ville natale, à Bargny, mais elle a accepté de venir ici à Santhiaba, symbole de la communion et de la communauté lébou pour recevoir nos signes de reconnaissance et d’encouragement". 
 
Selon Abdoulaye Makhtar Diop, "c’est la première fois, dans l’histoire de notre pays, qu’une femme lébou reçoit non pas une distinction, mais un mérite dû à ses qualités d’écrivain et qui dit écrivain, dit sacrifice de son temps, de sa vie de famille et de sa vie tout court". 
 
"Nous sommes fiers de vous (…), mais ma mission est de faire en sorte que les plus dignes d’entre vous dans leur travail et vie quotidiens servent et la communauté et le pays, mais également servent de référence à nos enfants", a ajouté Abdoulaye Makhtar Diop. 
 
Et le Grand Serigne de Dakar d’inviter les jeunes à s’inspirer de Rahmatou Seck Samb qui fait selon lui partie "des stars de la collectivité lébou et des dignes représentants de cette longue tradition de ce pays". 
 
Des cadeaux ont été remis à la lauréate devant le ministre porte-parole du gouvernement Seydou Guèye. 
 
Pour le premier conseiller technique du ministre de la Culture, Abdoul Aziz Dieng, "c’est une figure importante de la littérature, une immortelle" qui est célébrée. 
 
L’artiste Baaba Maal, Grand prix du chef de l’Etat pour les Arts édition 2017, affirmant être parmi les siens à cette cérémonie de la communauté lébou, composante des peuples de l’eau auxquels il dit appartenir, ne s’est pas fait prier pour chanter l’hymne des "Thioubalo". 
 
La lauréate Rahmatou Seck Samb a pour sa part rendu hommage "à tous ceux qui sont partis" et magnifié "cette fête de la générosité sur cette place mythique et symbolique pour la communauté lébou". 
 
Les chanteurs de l’Ensemble lyrique du Théâtre national Daniel Sorano, les troupes folkloriques et chanteurs de Mbargny ont aussi à leur manière célébré la lauréate. 
 


FKS/BK