L’avenir du festival de Khouribga est ‘’à la professionnalisation ou à l’arrêt’’ (responsable)
APS
AFRIQUE-CINEMA

L’avenir du festival de Khouribga est ‘’à la professionnalisation ou à l’arrêt’’ (responsable)

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Aboubacar Demba Cissokho+++

Khouribga, 17 sept (APS) – L’avenir du Festival du cinéma africain de Khouribga est ‘’à la professionnalisation ou à l’arrêt’’, a averti samedi le président de la fondation organisatrice, Nour-Eddine Saïl, à la clôture de la 20-ème édition (9-16 septembre). 


‘’L’avenir est à la professionnalisation ou à l’arrêt. On ne peut plus continuer de travailler avec des moyens qui ne sont pas au niveau des ambitions de la ville, des ambitions du pays, des ambitions de Sa Majesté Mohammed VI, l’Africain absolu’’, a-t-il dit avant la lecture du palmarès.

Pour lui, après quarante ans d’existence (1977-2017), ‘’il y a un devoir de réflexion, d’approfondissement et de détermination du chemin à suivre’’.

Il a relevé que le festival a vécu trois périodes : ‘’une période de militantisme culturel qui a duré quinze ans ; une période stabilisation où le festival s’est tenu tous les deux ans ; et une période de préprofessionnalisation qui a démarré avec la Fondation en 2009 et qui, aujourd’hui, se présente devant vous avec toutes ses qualités et tous les défauts’’.


Nour-Eddine Saïl a ajouté : ‘’On ne peut plus se permettre de travailler de façon modeste avec un projet qui est immense et qui représente tout le Maroc. C’est cette analyse, cet arrêt sur image que nous allons présenter, y réfléchir et faire des propositions’’.

La Fondation du festival du cinéma africain de Khouribga ‘’veut aller le plus loin possible pour défendre les intérêts du continent africain. Et dans Ces intérêts du continent africain, il y a évidemment les intérêts du Maroc’’, a-t-il poursuivi.

Il a dit que les organisateurs vont ‘’bien réfléchir’’ et ‘’proposer un festival ‘new look’ qui ne peut être que plus fort, plus puissant et plus représentatif de l’ambition marocaine, de l’hospitalité marocaine, de l’intelligence marocaine et des artistes marocains’’.

ADC/ASG