FESICS 2017 : le groupe Pape et Cheikh en pèlerinage à Ndangane
APS
SÉNÉGAL-CULTURE

FESICS 2017 : le groupe Pape et Cheikh en pèlerinage à Ndangane

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Moussa Konté+++
Ndangane (Fatick), 15 mai (APS) - Le guitariste Cheikh Coulibaly du groupe musical Pape et Cheikh a souligné que son orchestre qui a animé dimanche un concert à Ndangane campement (Fatick) était venu faire un "pèlerinage dans ce grand lieu culturel" qui les a vu naître.
 

"Nous sommes venus effectuer un pèlerinage, un retour à la source car je peux dire que toute notre carrière a débuté ici", a-t-il dit.

Cheikh Coulibaly a ajouté qu’"avant de former notre groupe actuel, on a, pendant plusieurs années, joué un peu partout à Ndangane et dans localités voisines comme Fimela, Diofior, et les Iles".

Le groupe Pape et Cheikh s’est produit dimanche soir à Ndangane Campement à l’occasion de la cérémonie de clôture du Festival international de la culture sérère (FESICS) démarré depuis lundi.

L’arène de Ndangane a vibré au rythme "frénétique" des pas de danse des populations venues en nombre prendre part à ce spectacle nec plus ultra de ces maestros de la musique sénégalaise venus boucler une journée riche en activités.

Tôt le matin, les candidates à l’élection Miss Saloum se sont rendues à l’ile de Mar Lodj où elles ont offert plusieurs lots de fournitures scolaires aux pensionnaires de l’école de l’église Sainte Famille.

Dans l’après-midi, plusieurs lutteurs de la zone ont rivalisé d’ardeur sous l’œil avisé des membres du Comité national de gestion de la lutte (CNG) venus superviser cette séance de lutte traditionnelle âprement disputée.

Selon Cheikh Coulibaly, son orchestre est venu "boucler en apothéose ce festival" d’une semaine, soulignant qu’il leur fallait "rendre à Ndangane ce qui appartient à Ndangane".

"Quand on s’est lancé dans la musique, nous étions dans un groupe appelé ’Santamouna’ créé par des artistes du village voisin de Simal et qui jouaient uniquement de la musique traditionnelle sérère" s’est-il souvenu.

Revenant sur les premiers pas du groupe, le musicien a expliqué que l’orchestre "Santamouna" était à l’époque composé, dans sa majorité, d’enseignants et de chercheurs, précisant qu’a un moment donné, les activités professionnelles de ces derniers rendaient les productions quasi inexistantes.

Son Binôme, Pape Fall a, quant à, lui mis l’accent sur la richesse de la musique sérère qu’il assimile à "une mine d’or à peine exploitée". ’’Le sérère a le rythme dans le sang. Et à mon avis, c’est seulement 1% de ce qu’englobe la musique sérère qui est jusque là exploitée", a-t-il analysé.

Il a aussi souligné que dans tous leurs albums, il existe un morceau spécialement dédié aux sérères. Le lead vocal du groupe Pape et Cheikh est d’avis que ce Festival constitue "un tremplin qui permet, au-delà de la promotion de la culture sérère, de mieux faire connaître la localité qui regorge d’énormes potentialités".

Pape et Cheikh se sont désormais autoproclamés ambassateurs du FESICS à qui ils prédisent un avenir prometteur.

MK/PON