Jeux de la Francophonie :
APS
MONE-SENEGAL-CULTURE

Jeux de la Francophonie : "Crazy éléments", éliminé en quart de finale du concours danse hip-hop

+++De l’envoyée spéciale de l’APS : Fatou Kiné Sène+++

Abidjan (Côte d’Ivoire), 27 juil (APS) – Le groupe "Crazy éléments", représentant du Sénégal au concours de danse hip-hop des Jeux de la Francophonie, a été éliminé, mercredi soir, à l’issue des épreuves de quart de finale, a constaté l’envoyée spéciale de l’APS. 
 
L’espace Canal aux bois de Treichville à Abidjan a abrité cette manifestation consacrée au ’’break dance’’, une danse née à New-York (Etats-Unis) dans les années1970, caractérisée par des acrobaties et ses figures au sol sur fond de musique ’’rap".
 
Huit des meilleurs "b-boy" ’danseurs de break dance choisis par le jury après le premier tour se sont affrontés en live sur scène dans des duels "époustouflants". 
 
Face au ’Pokémon crew" de la France, les "b-boys" sénégalais n’ont pas su gérer un incident technique survenu en plein ’’battle’’ (duel) de break dance, malgré l’avantage qu’ils avaient déjà pris sur les Français par leur style de danse aérien.
 
Ils se sont fait rattraper pendant l’arrêt de la musique. Car au moment où ils ripostaient sur scène en balançant les mains, les "battles" français ont continué à danser sous le regard du jury et du public. 
 
La France prend ainsi le dessus après plus de dix minutes de confrontation. 
 
Mais auparavant, le "Mix mix dance collective" du Canada, qui n’est composé que de filles, et "04lkarwa" du Maroc se sont livré une bataille, en rivalisant de créativité dans les pas d’une danse acrobatique et aérienne. 
 
Le groupe "Master crew" de la République démocratique du Congo (RDC) en a fait de même face au "Final FX dance school asbi" de la Belgique, ainsi que le "Sn9per crew" du Cameroun et les b-boys "Etran’s crew" du Niger. 
 
Mais les "B-boys" camerounais ont finalement obtenu la médaille d’or face aux Marocains de l’Atlas qui ont reçu la médaille d’argent. Chacun des deux groupes a multiplié les chorégraphies présentées, rythmées par des danses roulades, acrobatiques ou aériennes. 
 
Les Camerounais deviennent ainsi les champions de break dance des 8èmes Jeux de la Francophonie qui se poursuivent à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire. 
 
La médaille de bronze a été attribuée à la France à l’issue de la petite finale l’opposant aux Congolais.

FKS/ASB/ASG