Abdoulaye Diop rend hommage au défunt journaliste Jean Meissa Diop, ‘’un professionnel accompli et respecté’’
APS
SENEGAL-MEDIAS-NECROLOGIE-REACTION

Abdoulaye Diop rend hommage au défunt journaliste Jean Meissa Diop, ‘’un professionnel accompli et respecté’’

Dakar, 27 jan (APS) - Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a rendu hommage au journaliste sénégalais Jean Meissa Diop, ‘’un professionnel accompli et respecté’’, dont le décès survenu dimanche dernier sera ressenti pendant encore de ‘’longues années’’ dans le milieu des médias.
 
‘’L’onde de choc provoquée par le décès de Jean Meissa Diop sera sans nul doute ressentie pendant de longues années encore, dans le milieu de la presse, tellement le vide qu’il a laissé est immense’’, écrit-il dans une lettre d’hommage au défunt journaliste.
 
Jean Meïssa Diop, un ancien du groupe privé Wal Fadjri dont il fut le directeur de publication de la version people, Walf Grand’Place, est décédé des suites d’une maladie à l’âge de 58 ans.
 
Il était engagé, depuis plusieurs années, dans la formation et l’encadrement de ses jeunes confrères.
 
Diop était apprécié surtout pour ses chroniques sur les médias, qui paraissaient régulièrement sous le titre ‘’Avis d’inexpert’’.
 
Jean Meissa Diop, diplômé en 1985 du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti), était ‘’un professionnel accompli, respecté, écouté et apprécié du grand public et de toutes les générations de journalistes’’, écrit le ministre de la Culture et de la Communication. 
 
‘’L’homme était discret et très pondéré dans ses prises de parole, mais d’une rigueur remarquable et d’une intransigeance frappante quant au respect des principes et valeurs journalistiques’’, a ajouté Abdoulaye Diop. 
 
Selon lui, Jean Meïssa Diop a contribué à la formation de générations de journalistes, à Wal Fadjri et au Cesti, l’école de journalisme et de communication de l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar. Il aimait tout autant la profession et la défendait, a-t-il rappelé. 
 
Selon Abdoulaye Diop, pour Jean Meissa Diop, ‘’le journalisme professionnel, au-delà de la maîtrise des techniques de collecte, de traitement et de diffusion de l’information, exige une solide culture générale, un sens élevé des responsabilités et une parfaite adhésion aux règles d’éthique et de déontologie’’. 
 
‘’Cette posture fondamentale, Jean Meissa Diop l’a toujours incarnée, dans les rédactions où il a encadré beaucoup de journalistes de renom, et dans les écoles de formation où il partageait sans réserve son savoir’’, a-t-il dit.
 
‘’Durant toute sa vie, il s’est arcbouté sur ces valeurs. Jusqu’à la tombe il n’a pas vacillé. Cela lui vaut le profond respect exprimé à son endroit, de son vivant, et à travers les nombreux témoignages qui ont suivi son décès, et explique le sentiment d’absolu vide qu’il a laissé’’, a poursuivi le ministre de la Culture et de la Communication. 
 
Au nom du président de la République et du gouvernement, Abdoulaye Diop a présenté ses ‘’sincères condoléances’’ à la famille du défunt, qui fut membre du Conseil national de régulation de l’audiovisuel. 


SG/BK/ESF