Promotion des expressions culturelles : un rapport national remis à Abdoulaye Diop
APS
SENEGAL-CULTURE

Promotion des expressions culturelles : un rapport national remis à Abdoulaye Diop

Dakar, 30 juin (APS) - Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a reçu mardi le rapport quadriennal portant sur la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, un document axé sur ‘’les défis’’ à relever par le Sénégal pour faire de la culture une source d’impulsion et une ‘’finalité permanente’’ du développement durable.
 
Selon un communiqué du département de la Culture et de la Communication, ce rapport est ‘’un résumé analytique des forces et faiblesses décelées, ainsi que des opportunités de la gouvernance du secteur culturel’’.
 
Il est élaboré en vertu de la Convention de 2005 de l’Unesco - l’agence des Nations unies chargée de la culture, de la science et de l’éducation - sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.
 
Le document a été présenté au ministre de la Culture et de la Communication par une délégation restreinte, en raison des mesures sanitaires préconisées dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19. La délégation était conduite par le rédacteur général du rapport, Moustapha Tambadou.
 
Outre les principaux résultats de la politique culturelle, au niveau national et au sein des terroirs, ‘’le document a mis en lumière les défis auxquels le Sénégal est confronté pour restituer à la culture son rôle de source d’impulsion, de moyen de mise en œuvre et de finalité permanente du développement durable’’, expliquent ses rédacteurs.
 
Le rapport remis à M. Diop s’inspire du cadre de suivi notifié par l’Unesco aux parties concernées, pour le cycle 2020 des redditions de comptes, afin de collecter, sur l’ensemble du territoire national, des documents qui ont été analysés ‘’avec rigueur et sans complaisance’’, sous l’angle de différents objectifs.
 
Selon le rapport, la poursuite de ces objectifs a été mise en perspective par des domaines d’activité, notamment les politiques menées dans l’ensemble des industries culturelles et créatives, les mesures assurant la diversité des médias ou, encore, relatives au développement de l’environnement numérique, la circulation des artistes, l’égalité des genres et la coopération internationale.
 
Ses rédacteurs disent avoir terminé leur travail le 20 avril dernier, avant le délai initialement fixé au 30 avril par la directrice générale de l’Unesco. Cette dernière a déjà prolongé le délai de dépôt des rapports nationaux au 31 juillet prochain en raison de la pandémie de la Covid-19.
 
Abdoulaye Diop a félicité le comité national de rédaction pour ‘’l’importance et la qualité de son travail, qui a été fait avec un sens achevé de la méthode et de l’organisation’’.
 
Il a aussi fait état de son admiration et de ses encouragements pour l’expertise culturelle sénégalaise, qui est ‘’très respectée’’ au niveau international, tout en remerciant les partenaires internationaux, notamment l’Agence suédoise de coopération internationale et l’Unesco, pour leur contribution.


FKS/BK/ESF