Vers un programme de sortie des bourses de sécurité familiale (ministre)
APS
SÉNÉGAL-SOCIAL-PERSPECTIVES

Vers un programme de sortie des bourses de sécurité familiale (ministre)

Tambacounda, 5 juil (APS) - Le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, Mansour Faye, annonce un programme de sortie des bourses de sécurité familiale en vue de permettre à d’autres d’en bénéficier.

"Il va y avoir un programme de sortie pour les actuels bénéficiaires de bourses de sécurité familiale. Evidemment, nous allons discuter avec les différents acteurs sur les conditionnalités", a-t-il déclaré jeudi au sortir d’un Comité régional de développement (CRD) à Tambacounda. 
 
A cette occasion, Mansour Faye a échangé avec des élus locaux et responsables de l’administration territoriale sur plusieurs programmes de développement communautaire.
 
Il a rappelé que les premiers bénéficiaires de bourses de sécurité familiale avaient été intégrés depuis 2013, le président de la République ayant par la suite pris la décision de les prolonger. 
 
"Donc, il y en a qui ont fait sept ans pour un programme initialement prévu pour cinq ans", a-t-il relevé, ajoutant qu’il faut "aussi accompagner les bénéficiaires qui vont quitter le programme enfin qu’ils ne soient plus considérés comme des ménages en situation de pauvreté extrême".
 
Selon Mansour Faye, dans cette perspective, des programmes d’accompagnement seront mis en place pour permettre aux sortants d’aller dans "une dynamique économique" pour contribuer au développement du Sénégal. 
 
L’ambition du chef de l’Etat est de porter le programme de 316 000 à 400 000 bénéficiaires mais pour y arriver, certains doivent quitter et laisser la place à d’autres, a-t-il indiqué. 
 
Les échanges avec les collectivités locales ont également tourné sur l’équité territoriale et "une dynamique d’actions concrètes" sur les réalisations des pouvoirs publics pour la région de Tambacounda. 
 
Pour le ministre du Développement communautaire, l’équité sociale et territoriale nécessite "une inclusion dans les prises de décision et une dynamique participative pour servir les communautés en tenant compte des disparités". 
 
"La mobilité facile, le désenclavement des territoires, l’accès aux soins de santé, le soutien financier aux familles d’une extrême précarité sont un ensemble de leviers sur lesquels, l’Etat va travailler", a insisté Mansour Faye. 
 
SDI/BK