Des initiatives pour des IPM dans toutes les entreprises de plus de 300 employés
APS
SENEGAL-SANTE

Des initiatives pour des IPM dans toutes les entreprises de plus de 300 employés

Dakar, 27 déc (APS) - Des initiatives sont mises en œuvre pour que toutes les entreprises de plus de 300 employés aient leurs propres institutions de prévoyance maladie (IPM), a indiqué mardi à Dakar le ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Mansour Sy.
 
’’Avec l’installation, le développement des activités de l’Institution de coordination de l’assurance maladie obligatoire (ICAMO), des nouvelles initiatives sont mises en œuvres pour que toutes les entreprises de plus 300 employés aient leur propre IPM et que toutes les entreprises de moins de 300 employés aient des inter IPM’’, a-t-il dit.
 
Mansour Sy s’exprimait lors d’un atelier de restitution du rapport de l’enquête nationale sur les institutions de prévoyance maladie.
 
Pour lui, l’installation de l’ICAMO permettra d’arriver à la prise en charge effective des travailleurs concernés.
 
’’Le rapport qui est restitué aujourd’hui permet de se renseigner sur d’importants indicateurs de couverture maladie obligatoire’’, a-t-il avancé. Il a signalé que d’importants résultats ont été enregistrés en 2014, avec 117 IPM polarisant 1766 entreprises.
 
Selon l’enquête, plus de 300 mille adultes et environ 52 mille enfants de moins de 5 ans bénéficient actuellement de la couverture maladie obligatoire.
 
L’enquête présente également des résultats sur la prise en charge des conjoints, avec plus de 52 mille cas, ou encore sur la couverture des enfants de 5 à 25 ans, pour un total de plus 90 mille bénéficiaires.
 
’’Environ 671 mutuelles de santé couvrent actuellement l’ensemble du territoire national’’, a pour sa part noté le directeur général de l’Agence de couverture maladie universelle (ACMU), Cheikh Mbengue. 
 
L’ACMU travaille, selon lui, sur la mise en place d’un système d’identification biométrique pour éviter de mettre tout le monde dans le même sac. ’’Nous collaborons avec le ministère de l’Intérieur pour que la carte d’identité biométrique de la CEDEAO soit utilisée comme carte CMU’’, a expliqué M. Mbengue. 
 
Aussi, il a indiqué que son département reste attentif pour un respect, dans chaque entreprise, de la mise en place des IMP en vue d’atteindre l’objectif de 75% de couverture maladie universelle d’ici 2017.
 
Selon le président du conseil d’administration de l’ICAMO, Ousmane Ndiaye, les données relatives aux IPM permettront d’avoir non seulement un fichier global qui alimentera l’ensemble du système maladie obligatoire, mais aussi de disposer des données de référence sur la base des efforts fournis à ce propos. 
 
Au regard des différentes analyses qui ont été faites à travers ces enquêtes, a cependant reconnu le PCA de l’ICAMO, ’’il reste beaucoup d’efforts à fournir pour atteindre une couverture maladie universelle dans le monde du travail’’.

AMN/ASG