Vaccination : ‘’l’espoir est permis’’, selon l’OMS Afrique
APS
AFRIQUE-SANTE

Vaccination : ‘’l’espoir est permis’’, selon l’OMS Afrique

Dakar, 9 juil (APS) – Le regain de la pandémie de Covid-19 en Afrique survient à un moment où les niveaux de vaccination demeurent très faibles sur le continent, selon l’OMS qui estime néanmoins que ’’l’espoir est permis’’. 
 
’’Après le ralentissement considérable constaté au cours du mois de mai et au début du mois de juin, la distribution des vaccins par le Mécanisme Covax reprend de la vitesse’’’, a indiqué le Bureau Afrique de l’OMS, jeudi, lors d’une conférence de presse. 
 
Dans un communiqué, il signale qu’au cours des deux semaines précédentes, ’’plus de 1,6 million de doses ont été déployées en Afrique par le canal du Covax’’. 
 
L’OMS annonce que grâce à ce mécanisme et en coordination avec l’Union africaine, plus de 20 millions de doses des vaccins Johnson et Johnson/Janssen et Pfizer-BioNTech sont attendues très prochainement sur le continent africain, en provenance des États-Unis. 
 
Au total, 49 pays ont déjà été avisés des allocations qui leur sont destinées, mentionne le communiqué, ajoutant que d’autres donations importantes faites par la Norvège et la Suède devraient être réceptionnées dans les semaines à venir.
 
Le bureau OMS signale qu’à ce jour, 66 millions de doses ont été mises à disposition de l’Afrique, dont 40 millions de doses obtenues dans le cadre d’accords bilatéraux, 25 millions de doses fournies par le Mécanisme Covax et 800 000 doses fournies par l’Équipe spéciale africaine d’acquisition de vaccins. 
 
Il précise que les 50 millions de doses administrées à ce jour représentent seulement 1,6 % des doses administrées à l’échelle mondiale. 
 
En tout, 16 millions d’Africains, soit moins de 2 % de la population africaine, entrent désormais dans la catégorie des personnes entièrement vaccinées. 
 
Selon l’OMS, ’’un total de 19 pays ont fait usage de plus de 80 % des doses de vaccin qu’ils ont obtenus par le Mécanisme Covax, tandis que 31 pays ont utilisé plus de 50 % des doses qui leur ont été confiées’’.
 
 OID/ASB