Une série d’activités au programme de la célébration des
APS
SENEGAL-MUSIQUE

Une série d’activités au programme de la célébration des "30 ans du hip-hop Galsen"

Dakar, 5 jan (APS) – Plusieurs activités sont prévues cette année à Dakar et dans les régions à l’occasion de la célébration des 30 ans du mouvement hip-hop sénégalais, a annoncé, vendredi, le coordonnateur de cette manifestation, Amadou Fall Ba.
 
Douze panels de discussion et des évènements labellisés, sont prévus lors de cet événement culturel qui commémore le 30è anniversaire du hip-hop Galsen (1988-2018), a-t-il dit lors d’une conférence de presse au Goethe Institut, qui a réuni tous les acteurs du mouvement hip-hop. 
 
Ce projet "inclusif" prévoit "30 activités dans 30 lieux différents", a informé le coordonnateur des ’’30 ans du hip-hop Galsen’’. Il a ajouté qu’il y aura une scène de hip-hop à Rufisque, en février, à Guédiawaye, en mars, à Pikine et à Dakar, en avril, et à Kaolack, en mai. 
 
Il est aussi prévu une nuit du rap à l’Institut français de Dakar, le 10 février, une exposition de photographies d’octobre à décembre, avec comme commissaire Fatou Kandé Senghor, a renseigné M. Ba. 
 
Une caravane de graffiti dénommée "Mur de Dakar", sera conduite par le graffiteur Amadou Lamine Ngom, alias "Docta", selon lui. 
 
 "Tous les acteurs du mouvement hip-hop, les gens qui étaient là pendant trente ans et qui se sont donnés corps et âme pour faire vivre cette culture au Sénégal seront de la partie", a pour sa part déclaré le rappeur Matador.

Au programme des "30 ans du hip-hop Galsen’’, figure aussi une tournée à l’étranger dénommée "Reprezen Galsen tour" en Afrique (Maroc, Mauritanie, Gambie, Zimbabwe Mali, etc.) et en Europe (France, Norvège, Allemagne, etc.). 
 
Pour le coordonnateur de cette tournée internationale, Malal Talla dit "Fou Malade", il s’agira "de partager l’histoire du hip-hop +Galsen+ à l’étranger et de parler des thématiques comme le radicalisme, l’émigration clandestine et les nombreuses mutations de l’heure dans le monde". 
 
"Il nous faut célébrer certes (...), mais pour nous ce sera l’occasion de se poser les bonnes questions afin de doter le secteur hip-hop de moyens conséquents pour qu’il ait une dimension économique", a expliqué Amadou Fall Ba sur l’organisation de 12 panels de discussions, de janvier à décembre 2018. 
 
"L’évolution de la pratique du hip-hop au Sénégal", "La langue ou la religion et le mouvement hip-hop", sont, entre autres, les thématiques qui seront discutées lors de cet événement culturel, selon les organisateurs. 
 
Pour Omar Danfakha, représentant du ministère de la Culture, "la célébration des 30 ans du hip-hop Galsen est une reconnaissance de ce que ce mouvement a fait au Sénégal’. M. Danfakha a rappelé qu’"il est engagé dans la conscientisation de la jeunesse et dans la lutte pour la justice et la démocratie’’ et qu’il a "été de tous les combats". 
 
Il a réitéré le soutien du ministère de la Culture, notamment avec une collaboration avec les directeurs des centres culturels régionaux pour la partie décentralisation du projet.

FKS/ASB/ASG