‘’Une parfaite maîtrise des textes est la base des activités de l’OFNAC’’ (présidente)
APS
SENEGAL-GOUVERNANCE

‘’Une parfaite maîtrise des textes est la base des activités de l’OFNAC’’ (présidente)


Dakar, 30 nov (APS) - Une parfaite maîtrise des textes, principes et normes comptables demeure la base des activités de contrôle, d’audit et de vérification à l’Office national contre la fraude et la corruption (OFNAC), a indiqué la présidente de cette institution, Seynabou Ndiaye Diakhaté.



’’D’où l’enjeu d’une bonne maîtrise de ces fondamentaux’’, selon Mme Seynabou Ndiaye Diakhaté qui s’exprimait mercredi à l’ atelier de renforcement des capacités des enquêteurs sur ‘’la lecture et l’analyse de la cohérence des états financiers et principaux documents comptables’’.


’’Vous comprendrez donc l’importance que j’accorde à cette formation pour vous doter des outils nécessaires à un plein exercice de votre mission. Ces acquis vous offriront à l’issue des deux jours de travaux l’opportunité de mieux cerner le phénomène de la corruption et la fraude dans ses dimensions comptables et financières’’, a encore souligné la présidente de l’OFNAC.


Selon elle, ’’l’initiative de mener cette formation traduit aussi le souci d’une démarche prudente, inclusive et efficace, impliquant l’ensemble des parties prenantes dans le dispositif d’accès à toute information non protégée’’.


Cette rencontre est une activité issue du programme d’appui au Plan d’action de l’OFNAC, qui bénéficie de l’appui de l’Union européenne (UE), en vue d’un partage et d’une appropriation des outils du cadre de référence et des principes comptables qui sous-tendent la transparence.


La formation qui se déroule en présence des autres membres des organes de contrôle comme l’ARMP et la CENTIF est ponctuée d’études de cas pratiques qui selon la présidente de l’OFNAC ’’permettra l’appropriation des résultats par tous les acteurs concernés’’.

Pour sa part, Samba Fall, de la direction de l’investissement du ministère de l’Economie et des Finances, a précisé que le Plan d’action de l’OFNAC ’’vise à contribuer à la réduction de la fraude et de la corruption’’. Selon lui, ’’il faut également prévenir et combattre la corruption dans les affaires publiques et privées’’.


Dans ce sillage, le premier conseiller du délégué de l’Union européenne, Clemens Schroeter a souligné que ‘’la corruption est pratiquée au Sénégal et elle compromet la mise en œuvre des politiques publiques. Elle nuit des efforts de développement économique et social’’.


‘’Cette formation vise à doter les enquêteurs d’une lecture efficace leur permettant de juger de la cohérence des états financiers afin de contribuer à l’intégrité et à la probité dans la gestion des affaires publiques’’, a noté le représentant de l’UE, qui a financé le Plan d’action de l’OFNAC à hauteur de 264 millions de FCFA.

SKS/OID