L’Assemblée nationale,
APS
SENEGAL-INSTITUTIONS

L’Assemblée nationale, "un bâtiment plus vieux que la République"

Dakar, 14 juil (APS) - Le siège de l’Assemblée nationale est plus vieux que l’indépendance du Sénégal, relève le N° 17 des Cahiers de l’alternance "L’Assemblée nationale : sous le signe de la parité" dans un article intitulé : "Un bâtiment plus vieux que la République".
 

En effet, c’était à l’origine le siège du Grand conseil de l’Afrique occidentale française (AOF), rappelle la même source, signalant que la première pierre du bâtiment abritant l’Assemblée nationale a été posée le 27 octobre 1954 par Robert Buron, ministre de la France d’Outre-mer.
 
C’était en présence de Bernard Cornut-Gentille, Haut-commissaire de la République en AOF, et de Léon Boissier-Palun, président du Grand conseil de l’AOF.
 
Les travaux ont duré presque deux ans. L’édifice a été inauguré le 22 novembre 1956 par Albert Sarraut, président de l’Union française en présence de Gaston Cousin qui était le Haut-Commissaire de la République en AOF.
 
Situé à la Place Sowéto, en centre-ville, le palais a abrité successivement le Grand conseil en 1959, l’Assemblée législative de la Fédération du Mali du 4 avril 1959 au 20 août 1960 puis l’Assemblée nationale du Sénégal depuis 1960.
 
A l’indépendance, le nombre était de 80. L’effectif est passé à 100 en 1978, 120 en 1983 et 140 en 1998.En 2001, il a été ramené à 120. De 150 en 2007, l’institution en accueillera désormais 165 à la faveur de la dernière révision constitutionnelle.

Aujourd’hui, 47 listes et coalitions de partis politiques sont engagées, depuis dimanche dernier, dans une campagne électorale pour s’ouvrir les portes de cet hémicycle "rempli d’histoires". 


OID/PON