Une contraction de l’activité économique de 5,2%, entre juillet et août (DPEE)
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Une contraction de l’activité économique de 5,2%, entre juillet et août (DPEE)

Dakar, 5 oct (APS) – L’évolution de l’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) fait ressortir une contraction de 5,2%, entre juillet et août 2018, selon la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). 

Dans son Point mensuel de conjoncture du mois d’août, la DPEE explique que ‘’cette contreperformance est imputable aux secteurs secondaire (-17,3%), primaire (-18,4%) et tertiaire (- 1,7%)’’. 
 
‘’Par contre, l’administration publique s’est légèrement consolidée (+0,3%) sur la période. En glissement annuel, une croissance de 1,0% de l’activité économique hors agriculture et sylviculture est notée en août 2018, portée par le tertiaire (+6,1%) et l’administration publique (+7,7%)’’, lit-on dans cette publication qui parait 30 jours après la période étudiée.
 
En août 2018, le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) s’est replié de 18,4%, en variation mensuelle, en liaison avec les faibles résultats des débarquements de la pêche (-20,7%) et du sous-secteur de l’élevage (-17,7%), selon la DPEE. 
 
Elle ajoute qu’en glissement, un recul de 10,5% de l’activité est également noté en août 2018, attribuable aux contreperformances de l’élevage (-12,9%) et de la pêche (-0,9%).
 
Le secteur secondaire s’est replié de 17,3%, en variation mensuelle, souligne le Point mensuel, notant que ‘’ce résultat est, principalement, imputable aux activités extractives (-57,3%), à la construction (-16,6%), aux conserveries de viande et de poissons (-23,5%) et à la fabrication de matériaux de construction (-14,4%)’’. 
 
Le document relève que par contre, ‘’la fabrication de cuir (+150,6%), la production d’énergie (+3,3%) et la fabrication de boissons (+35%) se sont, particulièrement bien comportées sur la période’’. 
 
Il note aussi que sur une base annuelle,’’ le secteur secondaire a, également, fléchi (-6,5%) au mois d’août 2018, du fait des contreperformances relevées dans les activités extractives (-44,5%), la construction (-10,1%) et la fabrication de produits céréaliers (- 46,7%)’’. 
 
‘’Cette orientation a été, toutefois, principalement contrebalancée par les raffermissements respectifs des conserveries de viande et poissons (+63,6%), de la fabrication de sucre (100%) et de la production d’énergie (+2,9%)’’, souligne encore la DPEE.
 
Le secteur tertiaire s’est contracté de 1,7%, en variation mensuelle. 
‘’Cette contreperformance est essentiellement imputable au commerce (-1,5%), aux services d’hébergement et de restauration (-16,8%) et aux transports et télécommunications (-0,8%)’’, explique-t-on.
 
La DPEE note qu’en revanche, ‘’les activités immobilières et les services financiers se sont respectivement confortés de 8,7% et 2%, sur la période’’. 
 
Elle ajoute que sur un an, une croissance de 6,1% du secteur tertiaire est notée en août 2018, portée par les activités immobilières (+44,6%) et le commerce (+6,8%).
 
‘’Les transports et télécommunications (+2,3%), les services financiers (+5,3%) et les services d’+hébergement et restauration+(+5,1%) se sont également bien comportés’’, selon la DPEE.

OID/ASG