Chevaux : les vétérinaires invités à aider à diffuser les bonnes pratiques d’utilisation des antibiotiques
APS
SENEGAL-ELEVAGE-SANTE

Chevaux : les vétérinaires invités à aider à diffuser les bonnes pratiques d’utilisation des antibiotiques

Dakar, 5 sept (APS) – Le secrétaire général du ministère de l’Elevage et des Productions animales, Mamadou Ousseynou Sakho, a estimé, lundi, que les vétérinaires doivent oeuvrer à la diffusion des bonnes pratiques d’utilisation des antibiotiques destinés aux chevaux en vue de "garantir leur santé".
 
’’Les vétérinaires devront faire en sorte que les bonnes pratiques d’utilisations d’antibiotiques soient diffusées pour garantir la santé des chevaux’’, a-t-il dit.

M. Sakho intervenait au cours d’un atelier axé sur la bonne utilisation des antibiotiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens chez les équidés, organisé par l’ONG Brooke Afrique de l’Ouest, en présence de sa responsable régionale Elisabeth Coates.
 
’’Le cheval est un animal extrêmement sensible, et au-delà de l’utilisation d’antibiotiques, il y a des questions d’antiseptiques qu’il faut réunir pour ne pas perdre l’animal’’, a-t-il avancé. Il a affirmé qu’il s’agit de faire en sorte que l’usage des médicaments soit fait à bon escient en vue de garantir la santé de l’animal. 
 
Il a ainsi rappelé que, depuis deux ans, les agents du ministère de l’Elevage travaillent en étroite collaboration avec la Douane, pour assainir le marché des médicaments vétérinaires, compte tenu de leur importance pour la santé humaine et animalière.
 
’’Il y a lieu aussi de sensibiliser les gens sur l’aspect nocif de ces médicaments dans la vie des animaux et des êtres humains et de lutter également contre leur utilisation abusive’’, a souligné M. Sakho.
 
’’Les équidés sont des animaux qui jouent un rôle important pour le développement économique dans notre pays’’, a pour sa part affirmé le président de l’Ordre des vétérinaires, le Dr Ismaëla Ndiaye. Pour lui, ces animaux sont également importants pour les activités agricoles, ce qui justifie l’importance de leur offrir des soins efficaces.

’’Nous acteurs œuvrant dans ce domaine, nous devons nous réunir à chaque fois pour échanger sur la santé de ces animaux dans le but de les préserver contre des maladies’’, a fait valoir le président de l’Ordre des vétérinaires.
 
Le Docteur François-Xavier Laleye, responsable du bien-être au sein de l’ONG Brooke, a quant à lui déclaré que cet atelier est l’occasion importante de partager avec les vétérinaires sur les dernières actualités de l’utilisation d’antibiotiques et des anti-inflammatoires destinés aux équidés.
 
Les équidés sont un important facteur économique, a-t-il rappelé, avant d’ajouter qu’il est du devoir des acteurs d’utiliser des médicaments efficaces pour garantir leur santé. 

AMN/ASG