Des
APS
SÉNÉGAL-SOCIÉTÉ

Des "systèmes d’intégrité" proposés pour vaincre la corruption

Tambacounda, 17 août (APS) - La corruption doit être combattue par la mise en place de "systèmes d’intégrité", a préconisé vendredi, le chef du projet Généralisation de la certification citoyenne aux communes du Sénégal, Binette Ndiaye Mbengue.

 
 
"Pour combatre efficacement la corruption, il faut la comprendre. Et après, cette étape, il est important de mettre en place des systèmes d’intégrité et s’approprier les différents outils nationaux et internationaux qui permettent de mesurer la corruption dans les États", a-t-elle dit.
 
Elle animait un séminaire sur la corruption à l’intention des Comités locaux de certification et les collectivités territoriales pour une meilleure compréhension du phénomène.
 
"D’une manière isolée, il sera difficile de combattre la corruption. Il faut l’implication de tout le monde pour lutter contre ce fléau devenu systémique, endémique voir même banal", a indiqué Binette Ndiaye Mbengue.
 
A cet effet, elle sollicite l’engagement des communes du Sénégal pour étendre la lutte dans tous les secteurs d’activités favorables à la corruption.
 
Selon Mme Mbengue, le programme sur la certification citoyenne aux communes du Sénégal veut renforcer la fonction de veille et d’action citoyenne sur les politiques de développement du pays pour une amélioration de la qualité du service public.
 
Il est basé sur l’engagement citoyen pour "mesurer l’action des collectivités territoriales dans le but de décerner avec le temps, le Label de bonne gouvernance locale", a-t-elle ajouté.
 
Ainsi, un organe certificateur dénommé Comité local de certification est mis en place dans les 50 collectivités territoriales qui sont engagées volontairement dans le processus.
 
Mme Mbengue a aussi fait par de sa volonté, d’élargir cette mission dans les autres communes du Sénégal pour contribuer au changement de paradigme dans la gouvernance publique. 

SDI/PON