Fermeture du campus social à 18h : le COUD maintient sa décision
APS
SENEGAL-EDUCATION

Fermeture du campus social à 18h : le COUD maintient sa décision

Dakar, 31 août (APS) - Le Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD), après s’être concerté avec les délégués des différentes facultés, a réaffirmé sa volonté de mettre à exécution sa décision de fermer le campus social de l’université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Daka, ce mercredi, à partir de 18 heures.
 
Le COUD dit en effet avoir pris les devants cette fois-ci pour trouver un terrain d’entente avec les responsables des étudiants concernant la fermeture du campus social. 
 
‘’Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour qu’à 18 heures, la fermeture du campus social soit effective, car nous avons discuté avec les délégués des étudiants et ils ont compris les motivations de notre décision’’, a souligné Khalifa Ndiagne, le chef du service social du Centre des œuvres universitaires et de la vie estudiantine de Dakar.
 
Selon lui, il n’y a pas au monde une université où le campus social ouvre 12 mois sur 12, mais le problème qui se pose toujours est qu’il y a des étudiants qui sont déconnectés de leurs parents et qui aimeraient rester au campus.
 
‘’Le campus social n’est pas une demeure. C’est pourquoi je pense que les étudiants vont sortir avant 18 heures. Et, on peut dire que la fermeture est plus apaisée cette année, car vous n’entendrez aucun délégué qui fulminera contre la décision ’’, a-t-il rassuré.
 
‘’ Je pense que c’est normal de fermer le campus social, car il faut le réfectionner, mais les autorités du campus social et ceux du campus pédagogique doivent au moins harmoniser pour permettre aux étudiants qui n’ont pas de parents à Dakar de pouvoir rentrer chez eux’’, déclare Bassirou Seck, étudiant en premier année à la Faculté des sciences techniques (FST). 
 
S’il est d’accord sur la décision des autorités du COUD, Adama Ba, étudiante en Master à la faculté des sciences juridiques et politiques (FSJP), n’en pense pas moins qu’il aurait fallu prendre des mesures d’accompagnement.
 
‘’ Je trouve normal que le campus social ferme ses portes pour que les travailleurs puissent bénéficier d’un temps de congé, mais les autorités du COUD devaient prévoir des mesures d’accompagnements pour aider les étudiants‘’, a-t-elle estimé.
 
En tout cas, pour Khalifa Diagne, le COUD ne peut se payer le luxe d’une prise en charge sur toute l’année. ‘’La fermeture du campus social se référait au calendrier du campus pédagogique, mais depuis 2012 il est désarticulé, alors que notre budget n’a pas prévu de couvrir tous les douze mois’’, a-t-il expliqué.


DS/ASG