TICAD VI : Macky Sall plaide en faveur du financement des projets d’intérêt régional en Afrique
APS
AFRIQUE-JAPON-DEVELOPPEMENT

TICAD VI : Macky Sall plaide en faveur du financement des projets d’intérêt régional en Afrique

+++De l’envoyée spéciale de l’APS : Mansoura Fall+++ 

Nairobi, 27 août (APS) - Le Chef de l’Etat, Macky Sall a souligné, samedi à Nairobi (Kenya), l’importance de privilégier les projets d’intérêt régional en Afrique à travers les fonds qui émaneront de la 6-eme Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD VI).


"Je souhaiterai qu’avec les fonds qui vont être dégagés pour le développement de l’Afrique, que nous puissions privilégier les projets d’intérêt régional plutôt que les projets pays par pays", a soutenu Macky Sall, intervenant à la cérémonie d’ouverture de la TICAD VI en présence du Premier ministre japonais Shinzo Abe.

Le chef de l’Etat sénégalais a, pour ce faire, proposé de réserver un milliard de dollars (550 milliards de frs CFA) sur les dix annoncés par M. Abe, au Fonds d’appui pour l’électrification de l’Afrique crée au dernier Sommet de l’Union africaine à Kigali (Rwanda), ce qui bénéficiera à tous les pays africains.

Cela est d’autant plus important que la problématique de l’énergie en Afrique constitue selon Macky Sall, "l’une des priorités majeures".

"L’énergie est la clé du développement, tous les efforts de développement du continent seront vains s’il ne dispose pas d’une énergie abondante et compétitive et nous savons tous que le potentiel énergétique du continent est énorme", a-t-il souligné.

Macky Sall a en outre rappelé que "l’Agence internationale de l’énergie estime que près de 30% des découvertes mondiales de pétrole et de gaz des 5 dernières années proviennent d’Afrique subsaharienne".

"Et dans son dernier rapport de 2015, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables considère que pour couvrir les besoins de l’Afrique en électricité d’ici 2030, au moins 300 gigawatts pourraient venir des énergies renouvelables", a ajouté le Chef de l’Etat.


D’où la nécessité, a-t-il relevé, de "combiner toutes les sources disponibles y compris les sources classiques les moins coûteuses en recourant aux technologies qui permettent d’améliorer l’efficience thermique et de réduire l’émission de centrale à charbon".

La TICAD VI qui se déroule pour la première fois en Afrique se poursuit jusqu’à dimanche avec la présence de plus d’une vingtaine de chef d’Etat africains dont le Président Macky Sall venu assister à cet évènement en sa qualité du Président du Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

MF/PON