FKA : le nouveau représentant-résident décline sa feuille de route
APS
SENEGAL-ALLEMAGNE-COOPERATION

FKA : le nouveau représentant-résident décline sa feuille de route

Dakar, 9 jan (APS) – Le nouveau représentant-résident de la Fondation Konrad Adenauer, Thomas Volk, a décliné lundi sa feuille de route devant porter essentiellement sur le dialogue interreligieux et le développement durable.

"Il est important pour moi, de mettre l’accent sur quatre points essentiels liés au développement, à l’économie et la société. La Fondation Konrad Adenauer est intéressée à faire un travail de fond dans ces domaines précitées", a-t-il expliqué

Thomas Volk, accompagné de la chargée des programmes, Ute Bocandé a effectué une visite de courtoisie à l’Agence de presse sénégalaise, cinq semaines après son arrivée à Dakar.

Il a cité en premier lieu, la nouvelle édition de la revue "Afrique citoyenne", qui sera éditée lors des prochaines élections législatives au Sénégal.

"Cette revue éditée par la Fondation va aborder les différentes possibilités d’une élection mais également les avantages de la carte biométrique", a indiqué M. Volk.

Thomas Volk a souligné importance que la Fondation Konrad Adenauer apporte au fait de à travailler avec des partenaires stratégiques, suite aux récentes découvertes de ressources gazières et pétrolières au large des côtes sénégalaises

Il est revenu sur le dialogue interreligieux et la prévention pour faire face aux crises électorales et les attaques terroristes.

"Nous voulons organiser des tables rondes sur la politique économique et sociale qui aborderont le renforcement du dialogue interreligieux", a dit M. Volk, spécialiste de l’islam.

Selon lui, la Fondation dont il est le représentant-résident va également se pencher sur la question de l’émigration clandestine, afin de davantage conscientiser les jeunes.

"Nous allons souligner au cours de ma mission, les possibilités de faire une immigration légale. Les gens qui s’adonnent à l’émigration clandestine, doivent savoir qu’il y a des voies légales pour aller en Europe", a souligné Thomas Volk.

Il reste que même le vieux continent "est aussi confronté aux problèmes de chômage", a-t-il fait valoir.

SDI/MKB/BK