Tel Aviv pour une reprise des échanges avec Dakar
APS
SENEGAL-ISRAEL-COOPERATION

Tel Aviv pour une reprise des échanges avec Dakar

Dakar, 14 mars (APS) - Le Directeur de la Division Afrique de l’Ouest et du Centre du ministère des Affaires Etrangères israéliennes, Barnea Hassid, a fait part, mercredi à Dakar, de l’ambition de son pays de reprendre les activités d’échanges et de coopération avec le Sénégal. 
 
"Nous voulons reprendre les activités d’échanges et de coopération que nous avons déjà eu jusque-là, notamment dans nos différents projets agricoles qui ont été menés durant des années et tant d’autres", a-t-il dit, lors d’un point de presse.
 
Monsieur Barnea Hassid est en visite officielle de trois jours au Sénégal, séjour au cours duquel il va rencontrer des autorités publiques, politiques, diplomatiques et religieuses.
 
‘’Cette visite entre dans le cadre du raffermissement des relations entre Israël et le Sénégal’’, indique le service de presse de l’ambassade d’Israél à Dakar.


Barnea Hassid a souligné sa visite à Dakar précède ’’un échange très important’’ qui aura lieu entre Israël et le Sénégal, lors du déplacement du ministre sénégalais des Affaires étrangères dans son pays.

 
Cette visite aura lieu dans deux semaines à l’invitation du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a-t-il précisé. 
 
"Il viendra pour rencontrer notre Premier ministre en vue de discuter sur différents thèmes de coopération, d’échange et de dialogue politique qui existent entre les deux Etats. Les sujets à discuter sont stratégiques’’ , a déclaré Barnea Hassid, évoquant les ’’relations directes entre les deux pays".
 
Ces échanges, a-t-il ajouté, permettront de rapprocher les peuples et la société civile d’une part et d’accentuer le dialogue économique, culturel, religieux et politique entre les deux pays d’autre part. 
 
"Nous espérons que cela ouvrira une époque où l’on va avoir de plus en plus d’échanges entre nos pays. Nous voulons apporter notre expérience au niveau de la coopération, des échanges commerciales, etc.", a-t-il assuré. 
 
Il a noté que le Sénégal reste un ’’leader symbolique’’ de la sous-région qui représente ’’une grande importance’’ pour Israël, notamment sur le plan religieux.
 
De ce fait, a-t-il poursuivi, la coopération entre les deux pays permettra de dialoguer et d’avoir des relations ouvertes qui montrent qu’on peut parler de l’Islam des deux côtés.
 
"Nous voulons porter cette symbolique du Sénégal en tant que leader dans d’autres pays africains pour montrer à ceux qui ont un sentiment de suspicion, qu’ils n’ont rien à craindre d’avoir des bonnes relations avec Israël, car nous sommes un pays de paix qui tend la main à tous les peuples du monde", a insisté M. Hassid.
 
En décembre 2016, Israël avait fait part au gouvernement sénégalais de plusieurs mesures allant dans le sens d’une rupture de leurs relations, dont le rappel en consultation de son ambassadeur à Dakar.
 
Tel-Aviv protestait de cette manière contre l’adhésion du Sénégal à une résolution du conseil de sécurité des Nations unies sur les colonies de peuplement israélien en territoire palestinien.
 
Dakar avait refusé de revenir sur sa position concernant les colonies israéliennes en Palestine.
 
En juin 2017, le Sénégal avait accepté le retour à Dakar de l’ambassade d’Israël et la reprise de la coopération avec ce pays du Proche-Orient, à la suite d’une rencontre du président Macky Sall avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, à Monrovia (Liberia).
 
En marge du 51e sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), dans la capitale libérienne, le dirigeant sénégalais et son homologue israélien avaient eu un "échange approfondi sur les questions bilatérales d’intérêt commun" entre Israël et le Sénégal.
 


AMN/ASB/OID