Tambacounda : Sidiki Kaba annonce des travaux d’aménagement du Mamacounda
APS
SENEGAL-HABITAT-AMENAGEMENT

Tambacounda : Sidiki Kaba annonce des travaux d’aménagement du Mamacounda

Tambacounda, 26 juin (APS) - La vallée du Mamacounda qui traverse la ville de Tambacounda bénéficiera de travaux d’aménagement, à l’image des zones inondables situées dans certaines villes du pays, dont Dakar, a annoncé lundi le ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba.
 

M. Kaba était interpellé, après la prière de la Korité à la place Salikénié, sur les premières pluies qui ont causé la mort d’un garçon et des dégâts matériels dans des maisons bordant le Mamacounda, dans la commune de Tambacounda.
 
Relevant que l’Etat est intéressé par la restructuration de tous les endroits où il y a des inondations, il a rappelé que Dakar avait connu des inondations il y a sept à huit ans, lesquelles ont été ‘’maîtrisées’’, suite à de grands travaux d’aménagement.
 
‘’Cela va se faire aussi au niveau du Mamacounda pour que nous ayons de telles situations derrière nous’’, a-t-il ajouté, assurant qu’il attirera l’attention des administrations en charge de la restructuration des zones inondables sur ce dossier.
 
En plus des travaux de restructuration, ‘’il faut aussi comme cela a été fait à Dakar, procéder à des déménagements’’, pour installer les populations loin du lit du Mamacounda qui déborde souvent en cas de forte pluie, a-t-il estimé, évoquant la nécessité pour tous de réfléchir à une solution.
 
Le ministre a indiqué qu’au nom du chef de l’Etat, il est allé présenter des condoléances à la famille Dramé dont un jeune garçon a péri dans les eaux. Il a aussi rendu visite aux familles sinistrées.
 
Pour le gouverneur Elhadji Bouya Amar, ‘’parler d’inondations de manière exponentielle, c’est prématuré’’, d’autant qu’après les 87 millimètres enregistrés mercredi, l’eau entrée dans certaines maisons, ‘’s’est retirée deux heures plus tard’’.
 
Le problème se situe, à son avis, dans le fait que ‘’les gens viennent habiter sur le lit du Mamacounda avec des habitats en banco’’. De ce fait, ‘’il y a forcément problème’’, selon lui.

‘’Le Mamacounda a un écoulement naturel. Si l’eau n’est pas entravée, elle s’écoule naturellement’’, a-t-il poursuivi, estimant aussi que ‘’la solution, c’est de dégager ces habitations qui sont sur le lit du Mamacounda’’. 
 
La vallée morte du Mamacounda qui traverse la ville de Tambacounda, réceptacle d’une bonne partie des eaux pluviales, agit comme une canalisation naturelle. 
 

ADI/OID