Tambacounda : Plus de 642 000 personnes à vacciner contre la fièvre jaune
APS
SENEGAL-SANTE

Tambacounda : Plus de 642 000 personnes à vacciner contre la fièvre jaune

Tambacounda, 11 fév (APS) – Quelque 642 459 personnes âgées de plus de neuf mois seront vaccinées contre la maladie de la fièvre jaune dans la région de Tambacounda, a annoncé jeudi, la responsable du bureau régional de l’éducation et de l’information pour la santé de la région médicale, Mabinta Sambou Coly.
 
’’Nous avons enregistré des cas de fièvre jaune dans les régions de Tambacounda et Kédougou. Donc, il faut organiser une riposte dont l’objectif principal est de réussir une couverture vaccinale d’au moins de 95% sur toute l’étendue de la région’’, a-t-elle dit lors d’un atelier sur la fièvre jaune à l’intention des journalistes.
 
La maladie de la fièvre jaune est réapparue dans la région de Tambacounda, précisément dans le district sanitaire de Kidira, où 4 cas, dont deux décès, ont été recensés . 
 
’’La fièvre jaune est une maladie avec un taux de létalité très élevé. Près de 50% des personnes atteintes décèdent de la maladie. Ce qui fait que personne ne doit être négligé dans la lutte’’ contre cette pathologie, a expliqué Mme Coly.
 
Pour lutter contre la maladie, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a lancé une vaste campagne de vaccination. Et, pendant 10 jours, la région médicale de Tambacounda va dérouler ses activités à partir de trois stratégies mises en place, a-t-elle souligné.
 
Selon la responsable du bureau régional de l’éducation et de l’information pour la santé, il s’agit, dans un premier temps, de mettre en place des équipes composées chacune d’un agent de santé et d’un volontaire pour vacciner les populations avec un objectif d’au moins 400 personnes par jour.
 
’’Ce dispositif sera suivi par la stratégie dite avancée où les équipes se déplacent et auront comme objectif de faire vacciner au moins 250 personnes par jour’’, a-t-elle ajouté
 
’’La dernière et pas des moindres est celle appelée stratégie mobile qui va se déporter dans les contrées les plus reculées pour vacciner les populations’’, a précisé Mabinta Sambou.
 
SDI/OID/AKS