Tambacounda : 2 ouvriers meurent dans l’effondrement d’un bâtiment en construction
APS
SENEGAL-DIVERS

Tambacounda : 2 ouvriers meurent dans l’effondrement d’un bâtiment en construction

Tambacounda, 19 juil (APS) - Deux ouvriers du bâtiment ont été tués jeudi dans l’effondrement d’une maison en construction dans le centre ville de Tambacounda, a appris l’APS.

Les victimes faisaient partie d’un groupe de quatre ouvriers venus enlever ce matin les étais qui soutenaient la dalle de la toiture de ce bâtiment dont la construction avait démarré en mai dernier.

Mercredi en fin d’après-midi, la ville de Tambacounda a enregistré une forte pluie qui s’est poursuivie jusque dans la soirée.

"Nous sommes venus vers 8 heures pour enlever les étais. Mais, nous avons à peine commencé, que le bâtiment s’est effondré. J’ai réussi à m’en sortir pour alerter le voisinage et les sapeurs pompiers", a raconté Matar Diène, un des rescapés.

C’est aux environs de 11 heures que l’un des ouvriers blessés à été sorti des décombres par le groupement mobile d’intervention des sapeurs pompiers. Un autre corps sans vie a ensuite été extrait des décombres puis acheminé au Centre hospitalier régional de Tambacounda.

L’opération de sauvetage a duré près de quatre heures de temps, du fait de la difficulté d’extraire le corps de l’une des victimes. Il était enfoui dans les ruines.

Selon le maire de la ville, Mame Balla Lô, le propriétaire de la maison en construction avait reçu des services de la Direction régionale de l’urbanisme une convocation suivie d’une sommation d’arrêt du chantier.

Il a indiqué que l’intéressé ‘’n’a jamais répondu à la convocation et a continué sa construction".

Le gouverneur El Bouya Amar, présent sur les lieux, a invité les maires des communes à veiller sur leurs prérogatives, pour éviter de pareilles situations.

" Les gens ne doivent pas entamer une construction sans une autorisation délivrée par le maire. Si de telles situations se présentent, les maires doivent dénoncer auprès des services compétentes", a souligné le gouverneur.

Il a indiqué qu’une enquête sera ouverte pour situer les responsabilités et faire appliquer la loi.

SDI/ASG/AKS