Des prototypes de mobiliers modernes présentés dans le cadre du programme
APS
SÉNÉGAL-ARTISANAT

Des prototypes de mobiliers modernes présentés dans le cadre du programme "Réussir au Sénégal’’

Tambacounda, 14 oct (APS) - Quelque 40 artisans de la chambre des métiers de Tambacounda (est) bénéficiaires d’une formation du programme ’’Réussir au Sénégal’’ ont présenté lundi des prototypes de mobiliers de bureau et de salon attestant du savoir-faire qu’ils ont acquis.

Ces artisans - 30 menuisiers bois et 10 tapissiers - ont reçu le même jour leur attestation sanctionnant la fin de leur formation de dix jours.
 
Le mobilier confectionné durant la formation sera laissée à l’antenne régionale de la Giz, la coopération allemande, initiatrice du projet, en collaboration avec le ministère de l’Energie et du Pétrole du Sénégal.
 
"Notre objectif est de montrer le savoir-faire des jeunes artisans de la région et de leur permettre d’avoir une meilleure perspective d’avenir dans leur pays, le Sénégal", a expliqué le chef d’antenne du programme "Réussir au Sénégal" pour Tambacounda et Kédougou, Yaoussa Bakhayokho.
 
Selon Yaoussa Bakhayokho, cette formation a été organisée en vue de donner l’opportunité aux jeunes artisans, de renforcer leurs capacités pour leur permettre d’exercer leur métier dans la région.
 
Dans ce cadre, des "dialogues de sensibilisation" sont organisés pour amener les jeunes à mieux exploiter leurs potentiels et éviter la migration irrégulière, a-t-elle indiqué.
 
La conseillère en perspectives et communication pour le programme "Réussir au Sénégal", Rokhaya Faye, a annoncé que des kits de démarrage de travaux en mobilier seront mis à la disposition des récipiendaires.
 
"Ceux qui viennent de boucler cette formation de 10 jours vont bénéficier de kits de démarrage afin qu’ils puissent dérouler une activité génératrice de revenus. Ceci entre dans le cadre de la conscientisation des jeunes sur des perspectives d’avenir meilleur au Sénégal", a-t-elle dit.
 
"L’artisanat est un véritable levier pour amener les jeunes à exploiter’’ leur potentiel, car "dans chaque atelier, vous y trouvez au moins un jeune ou même plus qui se donne à fond pour réussir son travail. Et ils sont très dégourdis", s’est félicité El Hadj Abdoulaye Sarr, président de la chambre des métiers de Tambacounda (est). 
 
Il dit avoir bon espoir que si l’accompagnement est assuré, d’autres artisans des différents corps de métiers bénéficieront aussi du programme. 

SDI/BK/ASG