Tabaski : les besoins en moutons estimés à plus de 800 000 têtes (ministre)
APS
SENEGAL-SOCIETE-RELIGION

Tabaski : les besoins en moutons estimés à plus de 800 000 têtes (ministre)

Kaffrine, 16 juil (APS) – Le Sénégal aura besoin de 803 000 têtes de moutons pour couvrir les besoins liés à la célébration de la fête de la Tabaski de cette année, a rappelé jeudi, le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Samba Ndibène Kâ.

 ‘’Les besoins en moutons de cette année sont de l’ordre 803 mille têtes dont 263 mille pour la seule région de Dakar, le marché terminal’’, a-t-il déclaré en marge de l’inauguration du marché à bétail de Missira Wadéne, une localité de la région de Kaffrine.

’Nous allons nous battre pour atteindre ces objectifs’’, a promis le ministre de l’Elevage et des Productions animales lors cette cérémonie à laquelle ont pris part le gouverneur de la région, William Manel, et diverses autorités administratives et locales.

‘’Aujourd’hui, 58.000 têtes de moutons de tabaski ont été répertoriées au marché à bétail de Missira Wadéne. Elles étaient de 50 mille l’année dernière à la même période’’, a soutenu Samba Ndiobène Kane.

Exprimant son espoir de voir le pays très bien approvisionné à la faveur de cette tendance, il a réitéré son engagement à ne ménager aucun effort pour que cette tendance se poursuive au niveau national.

Il a souligné que ses homologues de la Mauritanie, du Mali et du Niger sont dans de très bonnes dispositions pour accompagner le Sénégal dans cette opération religieuse, économique et sociale.

‘’Si les tendances actuelles continuent, on espère pouvoir approvisionner toutes les régions du Sénégal en moutons de tabaski ‘’, a insisté le ministre de l’Elevage et des Productions animales.

Il a rappelé que le rôle de l’Etat était de permettre aux opérateurs de pouvoir vaquer à leurs occupations et d’exercer convenablement leurs activités, afin de permettre aux consommateurs sénégalais de pouvoir trouver le produit sur le marché avec des prix compétitifs.

‘’Le contexte particulier de crise sanitaire liée au Covid-19 appelle à la prise de mesures permettant d’accompagner les opérateurs’’, a encore dit le ministre de l’Elevage.

MNF/AKS/MD