Ses travaux achevés à 80 %, KMS 3 sera mise en service dans un trimestre
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE

Ses travaux achevés à 80 %, KMS 3 sera mise en service dans un trimestre

Keur Momar Sarr (Louga), 28 août (APS) – Les travaux de la troisième usine de traitement des eaux de Keur Momar Sarr (KMS3-Louga) sont achevés à 80 %, augurant d’une mise en service de cette infrastructure dans un trimestre, a assuré vendredi, un responsable de son unité de gestion.

’’Les travaux avancent bien et c’est très satisfaisant. Nous avons réalisé les 4/5 du projet, soit 80%. Les travaux de génie civil sont à 81% terminés. Les équipements à 57 % sont en cours de montage. Nous nous préparons à la phase de mise en service des équipements’’, a notamment déclaré Babou Ngom, chargé de projet à l’unité de gestion de l’usine.

Intervenant au cours d’une visite de chantier de Charles Fall, directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES), il a fixé les projections de mise en service de KMS 3 à trois mois au plus.
 
L’usine une fois mise en service va produire 100 000 m3 d’eau/jour, c’est-à-dire 100 millions de litres d’eau par jour durant sa première phase, puis 200 000 m3 d’eau/ jour dans la deuxième afin d’améliorer la qualité de l’eau d’un million de personnes et sa disponibilité 24h sur 24 dans les ménages, a fait valoir Ngom.

De son côté, Abdoul Niang, coordonnateur de l’unité de gestion du projet KMS3, a soutenu que près 610 000 personnes supplémentaires allaient bénéficier de l’eau courante à travers 85. 000 branchements sociaux.

’’Aujourd’hui, nous sommes au niveau où nous avons déjà construit les infrastructures. Nous sommes en train de les rassembler. Le réservoir de Thiès est terminé et en fonctionnement. Les 216 km de canalisation ont été posés et testés. Il reste que son lavage. La station et de la ligne Haute tension est à 80 % terminée’’, a-t-il fait savoir.

Il a ajouté que la prochaine étape consistera à ‘’travailler avec la Sen’Eau qui va prendre l’ouvrage bien avant sa mise en service pour discuter des éventuels problèmes et des difficultés à surmonter pour ensuite faire le transfert et la prise en main’’.

’’Au début, c’est l’opérateur et la SONES qui vont avoir la main pour tester la station, faire la mise au point et ensuite l’opérateur privé (Sen’Eau) prend la gestion’’, a précisé le coordonnateur de l’unité de gestion du projet, insistant sur le fait que la mise en service d’une telle infrastructure était ‘’une opération lente’’.

Le directeur général de la SONES a loué le niveau d’exécution des travaux. Il a rappelé que l’objectif visé à travers ce projet était de délivrer un ouvrage de très haute qualité et contribuer à la sécurisation de l’alimentation en eau potable des populations des localités traversées par les conduits d’eau, notamment Louga, Ndande, Gueoul, Kébemer, Tivaoune, Pire, Thiès, La Petite côte, Dakar et sa banlieue.

Charles Fall a signalé que des améliorations majeures sont notées dans le projet KMS3 à travers une sécurisation électrique avec une ligne Haute tension et l’installation d’une salle de pilotage qui sera gérée par Sen Eau.

KMS3 dont la construction a démarré en avril 2018 est présentée comme le plus important ouvrage hydraulique du Sénégal. D’un coût de 284 milliards de FCFA, l’infrastructure est bâtie dans la localité abritant le Lac de Guiers d’où est prélevé l’essentiel de l’eau courante de Dakar et de certaines zones urbaines.

SK/AKS/OID