Sécurité alimentaire : le Sénégal parmi les pays ayant besoin d’une aide externe (rapport)
APS
SENEGAL-MONDE-ALIMENTATION

Sécurité alimentaire : le Sénégal parmi les pays ayant besoin d’une aide externe (rapport)


Dakar, 10 juil (APS) – Le Sénégal figure parmi les 45 pays ayant besoin d’une aide alimentaire externe en raison de l’exacerbation des vulnérabilités accrues par les effets de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, a indiqué la FAO dans un rapport, dont l’APS a eu connaissance.


‘’Les effets de la pandémie de covid-19, principalement en termes de pertes de revenu, ont exacerbé les vulnérabilités et accru les niveaux d’insécurité alimentaire, souligne l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture dans un rapport publié jeudi.


L’étude consacrée aux ‘’Perspectives de récolte et à la situation alimentaire’’ relève qu’au niveau mondial, ‘’45 pays, dont 34 pays d’Afrique, 9 pays d’Asie et 2 pays d’Amérique latine et des Caraïbes, ont besoin d’une aide alimentaire externe, car les conflits et les crises liées au climat continuent d’induire des taux élevés d’insécurité alimentaire grave’’.


Le rapport présente également les dernières données sur les pays à faible revenu et à déficit vivrier (PFRDV) en faisant remarquer que suivant les évaluations les plus récentes, la production céréalière totale des 47 PFRDV devrait reculer de 2,1 % en 2021 et s’établir à 190 millions de tonnes.


‘’Cette baisse est principalement imputable au fléchissement de la production prévu dans les pays du Proche Orient, en particulier en Afghanistan et en République arabe syrienne, où une sécheresse généralisée et prolongée a fait baisser les rendements et a affaibli les perspectives de production’’, note le rapport.


Il souligne dans les PFRDV d’Afrique, le manque de précipitations en Somalie devrait entraîner un recul non négligeable de la production et de petites baisses devraient également se produire dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest, où les conflits continuent d’éroder les capacités de production des ménages agricoles.


Dans les pays d’Afrique australe, des rebonds de la production devraient accroître les disponibilités alimentaires des ménages et compenser en partie certains des effets négatifs de la pandémie de covid-19, fait-on savoir de même source.


AKS