Soupçonné de corruption, Aliou Sall annonce une plainte contre la BBC
APS
SENEGAL-ENERGIE

Soupçonné de corruption, Aliou Sall annonce une plainte contre la BBC

Dakar, 3 juin (APS) - Le président de la Caisse de dépôt et de consignation (CDP), Aliou Sall, a réfuté lundi à Dakar toute implication dans "le scandale de 10 milliards de dollars" dans l’exploitation du pétrole et du gaz du Sénégal révélé par la chaîne anglaise BBC et annonce avoir saisi ses avocats.
 
"Les affirmations de la BBC sont notamment fausses et mes conseils donneront la suite adéquate à cette affaire", a déclaré M. Sall, par ailleurs maire de la commune de Guédiawaye (banlieue dakaroise), lors d’un point de presse.
 
La chaîne anglaise a diffusé en ligne dimanche soir un documentaire intitulé "Un scandale à dix milliards de dollars". Des taxes dues à l’Etat du Sénégal par la société pétrolière Franck Timis auraient été versées à une société privée dénommée Agitrans qui appartiendrait à Aliou Sall, le frère du président sénégalais Macky Sall, révèle la BBC.
 
"Je n’ai jamais reçu directement ou indirectement un quelconque paiement de la part de Franck Timis corporation à travers Agitrans qui est une société sénégalaise", a soutenu Aliou Sall, soulignant que cette société "n’est plus active" depuis qu’il travaille de nouveau pour le gouvernement du Sénégal.
 
Selon lui, les auteurs de ce document ont été à travers leur démarche, "tout sauf des professionnels".
 
"Lors de la préparation de cette émission, j’ai apporté des réponses très claires à la BBC, à l’équipe de Panorama, le propriétaire du programme en question par le biais de mes avocats. Mais je constate après avoir regardé cette vidéo que la BBC n’a pas voulu tenir compte de mes réponses", a-t-il soutenu.
 
A l’en croire, la BBC ’’a lourdement fauté’’ en donnant uniquement la parole à l’opposition sénégalaise radicale et à d’anciens collaborateurs de Franck Timis, actuellement en conflit ouvert avec l’homme d’affaires roumain.
 
Selon lui, aucun expert indépendant sénégalais, aucun membre de la société civile sénégalaise n’a été interrogé. Il estime que "c’est une preuve de la mauvaise intention de la BBC et de sa décision de traiter l’information dans un seul sens".
 
Son avocat, Me Moustapha Dieng, a dénoncé "une tentative de porter atteinte à l’honneur et à la considération d’un homme public digne et respectable".
 
"C’est la raison pour laquelle, en ma qualité d’avocat-conseil de Monsieur Aliou Sall, en rapport avec mes confrères de Londres, après avoir répondu à toutes les préoccupations de l’enquête initiée par la BBC, nous avons estimé quand même devoir porter cette affaire devant la justice", a fait savoir Me Dieng.


MK/ASB/OID