Des dirigeants ’’de premier plan’’ prônent le consensus pour le devenir du foot
APS
SENEGAL-FOOTBALL-INSTANCE

Des dirigeants ’’de premier plan’’ prônent le consensus pour le devenir du foot

Dakar, 21 mai (APS) – Des dirigeants du football sénégalais ’’de premier plan’’ ont décidé, vendredi, ’’de donner toutes ses chances à la recherche d’un consensus dynamique’’ pour le devenir du football national. 
 
’’Ces dirigeants de premier plan’’, Saër Seck, 1-er vice-président de la Fédération sénégalaise de football, Mady Touré, président de Génération Foot et candidat déclaré à la présidence de la FSF, Louis Lamotte et Mbaye Diouf Dia, présidents de clubs et anciens candidats à la présidence de l’instance dirigeante du football sénégalais, sont parvenus à cet accord ’’après des échanges marqués par le sceau de la responsabilité’’, indique un document reçu à l’APS. 
 
’’D’un commun accord et à la suite d’échanges marqués du sceau de la responsabilité, ces acteurs ont décidé de donner ses chances à la recherche d’un consensus dynamique qui éviterait au football national et aux Sénégalais les déchirements et tensions qui ont souvent émaillé l’élection à la tête de la FSF surtout dans le contexte marqué par de fortes exigences de l’opinion’’, selon la même source.
 
Ces dirigeants ont aussi décidé ’’d’enrichir la réflexion à cette fin en insistant sur la nécessité d’un accord préalable sur un programme commun de gouvernance de notre football suffisamment orienté vers la réalisation d’objectifs majeurs’’.
 
Ils suggèrent aussi que tout projet de programme dynamique ’’devrait viser prioritairement de remporter la Coupe d’Afrique des nations 2022 au Cameroun, se qualifier à la Coupe du monde Qatar 2022, réaliser par des programmes subséquents, l’objectif de générer 10 milliards de recettes marketing au profit de nos clubs et pour améliorer les infrastructures sportives’’.
 
Au sujet de l’élection à la présidence de la Fédération de football prévue en août prochain, seul Mady Touré, le président de Génération Foot s’est officiellement déclaré candidat.
 
Selon plusieurs médias, des dirigeants travailleraient à porter la candidature du président actuel, Me Augustin Senghor à un quatrième mandat à la présidence de l’instance dirigeante du football national.
 
Senghor qui avait déclaré à son élection en 2017 que ce serait son 3-ème et dernier mandat, a refusé de communiquer sur une nouvelle candidature en dépit des nombreuses relances des médias.
 
Le 12 mars dernier, Me Augustin Senghor a été élu 1-er vice-président de la Confédération africaine de football.
 
SD/OID/ASB