Résilience dans le Sahel : le DRIARS cible 23 zones à Fatick
APS
SENEGAL-ECONOMIE-COLLECTIVITES

Résilience dans le Sahel : le DRIARS cible 23 zones à Fatick



Fatick, 18 jan (APS) - Le projet de développement de résilience à l’insécurité alimentaire récurrente au Sénégal (DRIARS) a ciblé 23 zones d’intervention dans la région de Fatick à travers la réalisation de pistes de production, de périmètres irrigués et d’autres infrastructures a indiqué, mercredi, le point focal du projet, Mamadou Camara



"Il y aura sept communes d’intervention dans le département
de Fatick, Mbellacadio, Niakhar, Fimela, Patar Sine, Loul Sessene, Diouroup, Ngayokhème" a-t-il dit..

M. Camara s’exprimait au terme de la première réunion de
concertation régionale pour examiner la proposition de zone d’intervention du DRIARS mais aussi la proposition de sites de réalisations des équipements qui sont prévus.

Pour le département de Foundiougne, les cibles sont les communes de Djilor, Niassène, Diossong, Donewar, Passy, Niodior, Nioro Alassane Tall, Keur Samba Guèye, Toubacouta, Sokone et Foundiougne a relevé Mamadou Camara.


Selon lui, le département de Gossas qui jadis était un peu
lésé dans d’autres programmes, aura une intervention du DRIARS dans les communes de Mbar, Colobane, Ouadiour, Ndiéné Lagane, Patar Lia et Gossas.


Cette répartition des programmes P2RS et DRIARS permettra de
"corriger la disparité et l’inégalité qui prévalaient", a indiqué Mamadou Camara par ailleurs chef d’antenne du Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel.


Il s’agira également de construire des magasins de stockage d’aliments de bétail et de céréales, de puits pastoraux, de mares pastorales, de pistes de désenclavement et d’aménagements hydro-agricoles a-t-il fait savoir.


Les programmes aideront aussi à la réalisation de "30 km de pistes au niveau de la région de Fatick dont 15 km de linéaire entre Diouroup, Loul Sessène et Boyard, 5 km dans la zone de Passy et 10 km à Ouadiour" a déclaré le point focal du DRIARS.


"Il est prévu d’aménager 50 hectares dans la région pour des périmètres irrigués, des jardins potagers ou d’autres types d’aménagement pour contribuer à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire et particulièrement à la sécurité alimentaire en riz" a soutenu Mamadou Camara qui dit prendre en compte les "quelques modifications et suggestions formulées".


 


FD/PON