Quelque 200 personnes attendues à une rencontre des évêques d’Afrique
APS
SENEGAL-RELIGION

Quelque 200 personnes attendues à une rencontre des évêques d’Afrique


Dakar, 18 août (APS) - Le secrétaire général de l’ONG Caritas Sénégal, Abbé Alphonse Seck a indiqué, vendredi, que quelque 200 personnes participeront du 17 au 22 septembre prochain à la rencontre de Dakar des évêques d’Afrique sur la Caritas.

"Environ 200 personnes dont 100 cardinaux, archevêques et évêques sont attendus en terre sénégalaise lors de cette assemblée des évêques africains sur la Caritas", a-t-il dit lors d’une conférence de presse au Centre d’accueil des Soeurs franciscaines de la Médina. Il avait à ses côtés l’évêque de Kolda, Monseigneur Jean-Pierre Bassène.


Selon Abbé Alphonse Seck, "toutes les délégations ont confirmé leur présence" à ces assises organisées pour la deuxième fois en Afrique après le Congo, en novembre 2012.


Plusieurs personnalités du monde de l’église sont attendues dans la capitale sénégalaise, notamment, de hauts dignitaires, dont l’ancien archevêque de Cape Coast (Ghana), Peter Turkson, un "proche collaborateur du Saint Pape qui lui a confié le département de l’Action sociale du Vatican" a renseigné Abbé Alphonse Seck.

Le religieux a estimé que la rencontre des évêques va donner une "nouvelle orientation aux missions sociales de la Caritas".


"Elle sera l’occasion de faire le point sur l’application de la déclaration de Kinshasa en 2012", a ajouté le secrétaire général de Caritas Sénégal, relevant que sa tenue a nécessité un budget prévisionnel à 300 millions de FCFA.


La contribution des autorités étatiques et de Caritas Africa appuyée par Caritas Internationalis est "fortement" attendue pour boucler le budget.

"Les délégations africaines ont prévu de prendre en charge leurs frais de déplacement et de séjour", a fait savoir Abbé Alphonse Seck.


La rencontre de Dakar des évêques d’Afrique sur la Caritas est axée sur le thème : "Organiser le service de la charité en Afrique : le rôle des évêques. Bilan et perspectives, cinq ans après la rencontre de Kinshasa".


L’évêque de Kolda, Jean-Pierre Bassène qui a souligné la "pertinence" du thème a fait noter que "le Pape Benoit XVI avait insisté sur le besoin d’organiser la charité afin d’en faire un service ordonné à la communauté. Mais aussi la nécessité d’une réorientation de la mission des Caritas sur le continent africain".
 

SMD/PON