Près de 58 % de la population active ont participé au marché du travail au 4e trimestre 2020 (ANSD)
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Près de 58 % de la population active ont participé au marché du travail au 4e trimestre 2020 (ANSD)


Dakar, 4 juin (APS) – Plus de la moitié de la population en âge de travailler (57, 9 %) a participé au marché du travail au quatrième trimestre de 2020 au Sénégal, a révélé une enquête de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).


’’Plus de la moitié (57,9%) de la population en âge de travailler (âgée de 15 ans ou plus) a participé au marché du travail au quatrième trimestre de l’année 2020’’, d’après les résultats d’une enquête nationale sur l’emploi portant sur les trois derniers mois de l’année écoulée.


Le document consulté à l’APS souligne que la participation au marché du travail a varié suivant le milieu de résidence, avec un taux de 59,4% en milieu urbain, contre 56,0% en milieu rural et le sexe (il est de 67,6% pour les hommes et de 48,6% pour les femmes).


S’agissant du niveau d’emploi, l’enquête a conclu que la population en emploi était constituée des employeurs et travailleurs pour compte propre ainsi que des salariés.


’’Plus du tiers (43,3%) de la population en âge de travailler a eu un emploi. Le taux d’emploi est plus élevé en milieu urbain avec un niveau de 47,7% contre 37,9% en milieu rural’’, a fait savoir l’ANSD en signalant que les différences les plus importantes étaient observées entre les hommes et les femmes.

Pour les premiers, le taux d’emploi est de 56,2% contre 31,1% pour les femmes.


Concernant l’emploi salarié, au quatrième trimestre, plus du tiers de la population en emploi (39,3%) est salarié, a-t-on fait observer.


Dans le même temps, l’étude a fait ressortir des écarts importants suivant le sexe, avec un taux d’emploi salarié des hommes de 46,6% contre 26,9% pour les femmes.

Ces écarts ayant été plus accentués suivant le milieu de résidence, avec un taux d’emploi salarié de 49,2% en milieu urbain contre 24,1% en zone rurale.


Au quatrième trimestre 2020, les aides-familiaux ont constitué une composante importante de la main-d’œuvre au Sénégal en ayant représenté 8,5% de la main-d’œuvre, relève le rapport.


Il ajoute que sur la même période, en milieu rural, 15,2% de la main-d’œuvre était constitué d’aides-familiaux et concernait davantage les femmes (9,8%) que les hommes (7,5%).

AKS/OID