La Bibliothèque nationale du Maroc va prochainement accueillir un million de titres (responsable)
APS
MAROC-CULTURE

La Bibliothèque nationale du Maroc va prochainement accueillir un million de titres (responsable)

Rabat, 28 mars (APS) – La Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, bâtie sur une superficie de 19000 m2, est un espace culturel ouvert abritant plus de 300.000 titres que nous ambitionnons de porter prochainement à un million, a indiqué jeudi, son chef département des activités culturelles, Dr Brahim Ighlane.
 
"L’annexe de la bibliothèque a été construite en 1919. La nouvelle bibliothèque a été officiellement inaugurée en 2008. Au niveau architectural, c’est un espace culturel ouvert qui n’a pas de portes et de murs. Les matières de construction sont le marbre, le verre et le bois’’, a-t-il dit.
 
Il s’exprimait lors d’une visite guidée à la Bibliothèque nationale de journalistes africains invités à Rabat dans le cadre de la couverture de la visite du Pape François au Maroc. Le souverain Pontife y est notamment attendu samedi pour un séjour de 48 heures.

La Bibliothèque nationale marocaine, érigée sur l’avenue Ibn Khaldun, au centre de la capitale marocaine, accueille entre 500 et 800 visiteurs par jour, selon son chef département des activités culturelles.
 
Concernant son architecture, Dr Ighlane a souligné qu’elle résultait d’une ‘’idée de dialogue, d’ouverture, de transparence et de communication’’. Il s’agit d’un espace culturel polyvalent’’ avec une salle d’exposition où l’on organise souvent des concerts de musique, des projections de films, des débats, des présentations de livres, etc, a-t-il précisé.
 
La Bibliothèque nationale contient 33000 manuscrits en arabe, hébreu, latin. Elle possède aussi ‘’des livres en français rares’’, ‘’un fonds documentaire très intéressant’’ de l’époque du protectorat français sur le Maroc de 1912 à 1956.
 
"C’est un fond très intéressant au niveau de l’histoire de l’Afrique’’, a-t-il estimé, indiquant qu’elle possède aussi 7780 albums photos de l’époque du protectorat français, des cartes et des plans d’aménagement des villes nouvelles au Maroc pendant la colonisation.
 
A côté de l’espace réservé aux malvoyants, se trouve un autre réservé aux collections spécialisés parmi lesquelles un grand Atlas géographique du monde réalisé en 760 (VIe du siècle) par le marocain Shérif al-Idrissi.
 
Natif de Fès, une ville du nord-est du Maroc, Al-Idrissi avait voyagé en Europe, en Asie, en Afrique, etc., à l’image d’un globe-trotter, ce qui lui a permis de réaliser cette carte du monde, a expliqué le chef département des activités culturelles de la Bibliothèque nationale du Maroc.
 
De même, elle possède des manuscrits comme celui du célèbre géographe arabe du Moyen Age, Ibn Battuta qui a séjourné au Mali entre 1352 et 1353.
 
L’espace numérique sert à consulter les catalogues en ligne, à faire des recherches sur internet et à accéder à des fiches électroniques auxquelles la Bibliothèque nationale est abonnée
 
Pour bénéficier des services de la bibliothèque, a-t-il souligné, il faut une carte d’adhérent, ajoutant que les adhérents sont des étudiants, et des chercheurs. Cet espace accueille 50 à 80 visiteurs par jour, selon sa responsable, Tilila Baïda.
 
Coumba Dabakh Sène, une étudiante sénégalaise en 4ème année à l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II de Rabat, rencontrée sur l’esplanade de la Bibliothèque nationale du Maroc, renseigne qu’elle n’est pas venue pour faire des recherches, mais plutôt pour acheter un livre.
 
Elle a souligné que son centre possède un centre de documentation, raison pour laquelle, elle ne fréquente pas la Bibliothèque nationale. Coumba, bénéficiaire d’une bourse de l’Etat du Sénégal entre 2015-2016, a promis de rentrer au bercail à la fin de sa formation pour servir son pays.

ASB/AKS/OID